Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






(Pages 285 à 302 – Récits du temps de guerre - Grasset Cahiers rouges)


Henri GUYOT  /  LE PRETRE
Est-ce la faute de mon insuffisance ? J’ai eu un peu de mal à entrer dans la compréhension profonde de ce texte.

-De prime abord, je ne comprends pas pourquoi il faut mêler la connaissance de Jésus aux monades ?
-Pourquoi l’univers prend-il la forme de Jésus, alors que selon moi, le Christ a une forme particulièrement terrestre ? Cette forme terrestre ne me parait pas, sans se vêtir d’une prétention vulgairement humaine, facilement extensible à la suprême grandeur et à l’extrême diversité de l’univers.
Mercredi 28 Septembre 2016 08:43

réflexion pour septembre, chapitre extrait des "Ecrits du temps de la guerre"


"Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c'est de nous mettre en état de les faire" (Brancusi / sculpture "SOMMEIL"
"Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c'est de nous mettre en état de les faire" (Brancusi / sculpture "SOMMEIL"

-Le prêtre, c'est Pierre Teilhard de Chardin. C'est celui de La Messe sur le Monde, le lien entre l'univers et nous pour nous offrir ensuite.

-Il est celui qui fait naître l'Incarnation à chaque consécration. Il est l'exemple, le modèle. Il est le prêtre, mais représente-t-il tous les prêtres ?

-Teilhard nous analyse Teilhard.
Cette figure idéale est-elle applicable à tous ?
Le pauvre type qui a la charge d'une paroisse regroupée, débordé par l'ampleur et la multiplicité de ses tâches, peut-il – pense-t-il – à faire passer cette sublimation du Christ à travers l'univers et nous et réaliser le chemin inverse ? Oui, sans doute, de temps en temps.

Mais avons-nous besoind'une figure idéale ?
-Jésus a dit « Faites ceci en mémoire de moi » A qui l'a-t-il dit ? Aux douze ou à nous tous ?
N'aurions-nous pas nous-mêmes, chacun de nous, reçu ce même message ? Serait-ce blasphématoire de le penser ?

-Trouver Dieu dans toute vie, non seulement dans tout être, mais aussi dans toute manifestation de vie et de mouvement serait-ce blasphématoire ? N'est-ce pas cela aussi être prêtre ?

Je pense que nous pourrions tous, intimement, être prêtre.
Lundi 26 Septembre 2016 07:17

Chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


CHRISTIANE   LATRAICHE / L’ Eternel   Féminin
Teilhard dans ce chapitre pose plusieurs thèmes : celui de l’amour, l’idéalisation.
L’essentiel féminin pour lui est le mouvement, l’action.
Les figures féminines dans la bible sont très importantes. Eve nommée « mère des vivants », on retrouve ici la vie. Rébecca la porte du courage et de la fidélité à l’accueil, au respect de l’étranger de passage. Myriam aime tellement chanter son étonnement pour Dieu qu’elle emporte tout le monde dans son chant. Ce premier grand cantique du peuple de Dieu. Jérusalem comparée à une femme, une femme dévoyée quand le péché l’emporte.
 
Vendredi 23 Septembre 2016 15:51

chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"
Réflexion pour septembre 2016


la Cène, Leonard de Vinci
la Cène, Leonard de Vinci
Il semble peu probable que le chapitre « Le Prêtre » entraine vers la foi chrétienne des athées, des agnostiques ou autres personnes. J’en déduis que l’apologie de Teilhard ne s’adresse directement qu’à ceux qui ont déjà une sensibilité chrétienne ou ceux qui sont sur leur chemin de Damas (bas de page 1). et je conçois ce que son discours peut avoir d’agaçant et même de rébarbatif pour certains …à moins que la mystique d’envergure universelle qui se dégage du texte pénètre le lecteur tout en le dépassant de coudées sans nombre =
Dimanche 3 Juillet 2016 09:12

chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Marcel Pradines / Mon univers
Ce texte écrit par Teilhard de Chardin pendant la guerre de 1914/1918 est très important pour comprendre les bases de sa pensée sur laquelle se structure l'ensemble de ses écrits .Comme il l'indique lui même « j'ai cherché a définir les caractères primitifs et essentiels de ma vision du monde"

Six chapitres composent ce texte
_Tendances natives
_Révélation de l'Univers
_Conjonction de l'Univers et de Dieu
_Nature possible de la coexistence du Christ et de l'Univers
_ Philosophie de l'Union
_Nécessitée d'une solution
Mercredi 29 Juin 2016 09:48

chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Catherine Godinot / L'Eternel Féminin
L'éternel féminin est un principe philosophique qui idéalise un concept immuable de la femme. L'aspect divin dans le féminin n'est cependant pas évident pour tous en particulier chez les chrétiens. En effet, dans le culte catholique, la Vierge Marie est considérée comme une femme sans identité divine bien que les chrétiens voient en Marie la mère de Dieu : dans la prière à Marie, le « je vous salue Marie », Jésus est bien reconnu comme le fils de Marie. L'apôtre Jean nous dit « cette femme a donné naissance à un fils destiné à diriger toutes les nations » (Jean, 19, 26-27). Sur la croix, le Christ dira aussi à Jean : « Voici ta mère ». En cela, le Christ lui confie tous les chrétiens. Marie est la mère de Jésus qui est fils de Dieu mais elle n'est pas elle-même une déesse alors que la femme est considérée comme une déesse dans d'autres civilisations.
Vendredi 24 Juin 2016 13:24

Chapitre extrait de " Écrits du temps de la guerre" (Pages 263 à 279)


Marcel Comby / Mon Univers
La pensée de Teilhard postule une grande cohérence à l’œuvre dans l’univers. Cependant, le scientifique dans son laboratoire n’est-il pas confronté à d’incessantes surprises, remises en cause, bifurcations, contradictions ? Les tentatives de synthèse globale, qui cherchent à réconcilier la foi et la science, l’esprit et la matière, ne semblent plus d’actualité. «La grande synthèse finale» est-elle une tentation pour le chercheur croyant ? Teilhard a-t-il succombé, dès son enfance, à une tâche utopique de comprendre le monde dans sa globalité ?
Vendredi 17 Juin 2016 09:57

Anne-Marie Tisserand / l'ETERNEL FEMININ ou la très lente gestation de la prégnance du divin  dans sa création
Le sous titre que j'ai ajouté, "la très lente gestation de la prégnance du divin dans sa création" résume que l'éternel féminin est incarné historiquement par Marie, Mère de Jésus. Pour autant, dès le mythe d'Eden, dès le Commencement, le "plan Marie" est déjà prévu, cf Genèse 3:15 " Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. "
Lundi 6 Juin 2016 11:51

chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Henri GUYOT / L’éternel  Féminin
L’intérêt majeur présenté par les idées de Teilhard a toujours été d'être conciliatoire entre les croyances religieuses et les avancées éclairantes de la science. Au point d’apparaître presque révolutionnaire par rapport à ces croyances, voire en avance. Celles ci ont été surtout significatives au sujet de l'évolution.
Dimanche 5 Juin 2016 20:26

Chapitre extrait du livre « Ecrits du temps de la Guerre . »


Christiane LATRAICHE   / LA GRANDE MONADE
-Au début du chapitre nous retrouvons Teilhard en tant que poète : « Salut astre symbolique . »
Il rappelle la création . Pour lui, c’est un besoin de revenir à ses racines, à ce qu’il a découvert en tant que paléontologue . Il rejoint l’abbé Henri Breuil , militant lui aussi de la cause évolutionniste, tout en craignant les réprimandes de la hiérarchie catholique .
Mercredi 1 Juin 2016 08:02

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 74