Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






… En amont des frontières de la recherche scientifique l’analyse de la vie est un sujet aventureux.

-Les investigations high tech permettent aujourd’hui de faire des manipulations génétiques extraordinaires, par exemple, sans toutefois remonter outre le stade de la manipulation des pièces de « lego » préexistantes. Petit à petit les mécanismes sont observés et compris, des schémas sont découverts et reproduits… mais quid de l’origine des pièces du jeu de la vie ?

-L’homme produit de l’intelligence artificielle, mais ses réalisations n’ont pas de « vie » ; cette « énergie primordiale » dont parle TDC et qui se caractérise par
-Un « dedans » ou immanence (fut-elle rudimentaire),
-Un potentiel de self détermination
-une polarisation psychique l’inclinant à s’associer avec d’autres

Si l’expérience de la vie est évidente pour tout un chacun, son essence est carrément élusive "Autant chercher à saisir un arc-en-ciel entre ses doigts » selon une expression de l’auteur.
Par contre, ce que j’ai particulièrement retenu à travers les mots de Teilhard c’est un état d’être où vie biologique et vie spirituelle sont associées et interactives.

QUELQUES TEXTES

j’ai conscience que les citations que je vais faire ne sont ni plus pénétrables ni moins contestables que la thèse de Teilhard sur l’analyse de la vie mais, pour explorer, il faut bien aussi se risquer.
On ne doute pas que Teilhard, de par sa culture, ait été imprégné de ces Textes, tant et si bien que, dans ce chapitre, je les entends comme leur résonance raisonnable car transposés et reformulés ; Surtout lorsqu’il parle
- D’une Energie spirituelle primordiale (souffle du Créateur «dans les narines d’Adam" /cosmogonie biblique)
-Des effets de communication de conscience à conscience » (présence d’Omega)
-Des controverses entre créationnistes et évolutionnistes (renvoi à la Genèse/création du monde)
-De terme de l’évolution, lorsque l’essence hominisée de l’univers se détache de l’appareil des énergies physiques (Référence à la Parousie, à l’apocalypse, à la Nouvelle Jerusalem)

1) "Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie." (Jean XIV/6)

2)-LAZARE LEVE-TOI ET MARCHE ! (Jean, XI/43)
… et Lazare est re-né

3)-Rencontre de Jésus et de Nicodème Jean,III/ 1-21
Il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,
qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.
Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?
Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.
Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau.

4) Prologue de Jean :
Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par Lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui.
En Lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
Il vint chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais quant à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, qui non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu sont nés.
Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous.

AUTREMENT DIT :
Le Facteur Omega est enceint dans la matière, Il « habite parmi nous »… Il est Celui qui est, donnant le pouvoir à l’Homme d’être re-né, recréé en énergie spirituelle, de même nature qu’Omega …forcément, si non il n’y aurait pas attraction.

Comme tout mythe, celui de la Création (narré et rythmé dans la Genèse), est une information capitale, mais elle est à situer hors d’un temps et d’un espace accessibles (instant zéro avant le big bang ?). Non seulement le mythe n’en perdra pas son sens abstrait, mais sa crédibilité en sera renforcée face au monde moderne ; lui qui possède d’autres clefs de lecture que celles de nos anciens pour décoder le texte biblique fondateur.

L’heure n’est donc plus aux arguties entre

-le « fixiste créationniste qui nie l’évolution de la vie » alors qu’à l'échelle individuelle, au moins, chacun peut observer qu’il a soit évolué soit involué mais n’est pas resté immobile

-et » l’évolutionniste matérialiste » qui réduit le monde à un système de « mécanismes élémentaires » dépourvus de conscience, de liberté, d’alliances par affinités dues au processus d’ « amorisation de l’univers » envisagé par Teilhard.

Teilhard rectifie ces deux « Illusions analytiques » par une synthèse qui les conjugue au lieu de les opposer. Ainsi,
-le mythe de la création s’actualise progressivement dans nos réalités quotidiennes (Evolution)
-Il est contenu, en puissance, dans les informations portées par la matière primordiale (Création).

Ce qui n’exclut ni la gravité du libre choix de l’Homme quant à sa possible réintégration dans un plan dit « édénique », ni le rôle rédempteur (correctif ) du Christ historique ET transhistorique (Omega). "Je ne suis pas venu pour abolir l’ancienne loi mais pour la COMPLETER »
.Nous sommes passés à la Loi d’Amour. Certains préfèrent le terme « fraternité » mais c’est la même chose dans la mesure où l’on se reconnaît « frères » par rapport à une même filiation.

L’acte créateur est donc encore et toujours L'ENJEU des avatars de la vie de chaque Homme…

Lundi 9 Mars 2009 06:49