Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Ce n’est qu’en faisant l’effort de lire et relire à plusieurs reprises le chapitre CENTROLOGIE que j’ai fini par en comprendre l’ensemble. Je me suis alors demandée :
-Mais que dire de plus !
-Comment dire autrement ce que Teilhard explique si bien !
Et puis, me mettant à la place d’une personne réfractaire, ou me référant à mes périodes récurrentes de doute, je me suis posée quelques questions pratico pratiques:

1ère QUESTION : POURQUOI LA CENTROLOGIE SERAIT-ELLE, APRES TOUT, UNE REALITE ?
-Notre nature centrée,
-cet univers lui-même centré,
-le tout convergeant et ne faisant qu’un vers ce Centre des centres, Omega, qui soutient et attire tout l’ensemble,
-Tous ces éléments emboîtés comme des « poupées russes » autour d’un même Axe (toujours Omega) qui traverse et contrôle tous les centres depuis les profondeurs de la matière jusque vers le haut
…N'EST-CE PAS TROP BEAU POUR ETRE VRAI ?

La démonstration magistrale de Teilhard répond à un besoin fondamental humain, à une obscure espérance qui, pour autant qu’elle soit « obscure » n’en est pas moins à expliciter car cet appel des abysses humaines n’est pas forcément une illusion. Il fallait le vérifier et le « canaliser » intellectuellement. Ce que Teilhard a fait.

- Je me souviens des « gamelles » que j’ai ramassées lors de mes débuts sur des skis avant de trouver mon polygone de sustentation qui permet le maintien en équilibre sur le sol, malgré la vitesse du mouvement.
-En aéronautique, le point de sustentation explique le fait qu’un appareil soit soutenu en l’air grâce à la portance de la voilure, à la POUSSEE des réacteurs.
Cette définition me parait transposable sur les plans de l’évolution du monde vivant, de l’intellect et du spirituel.
Osons déployer notre « voilure » et vérifions que la poussée des réacteurs de la conscience, de l’Esprit, des forces de vie, nous portent et nous élèvent. Cela pourrait éviter aux Hommes et à la création des « gamelles » autrement plus graves que celles d’un skieur débutant. Trouvons notre point de sustentation ontologique…

Nous sommes ici entre teilhardiens. Nous admettons donc qu’Omega, Centre des centres, existe bel et bien. Certes, ceux qui se sentent les plus habiles pourront toujours essayer de contester la Centrologie de Teilhard. Cependant, nous touchons là aux confins du rationnel : peut-on prouver ou objecter que le poids de l’Homme se limite à son pesant de chair et d’os ? Peut-on rejeter les intuitions de Teilhard alors qu’il les a élucidées avec les moyens qui sont les siens ; ceux d’un scientifique polyvalent, en avance pour son époque et qui, de ce fait, rejoint notre génération ?

2ème QUESTION : COMMENT LE TROUVER,CE CENTRE ?
Teilhard ne donne pas de « recette ». Il démontre uniquement que la montée de conscience permet de se centrer… ou plutôt l’inverse : le phénomène de centration conduit à la montée de la conscience. Ce « point géométrique » apparaîtra naturellement…puisqu’il est « na-tu-rel » car naturellement programmé dans les informations primordiales contenues dans chaque grain de matière !

C’est le moment de se souvenir de la phrase rapportée par St Augustin : « Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé » phrase reprise par Blaise Pascal entre autres et qui rejoint le "principe d'émergence" de Teilhard = "Tout au long de l’évolution de la matière, rien ne saurait éclater au grand jour qui ne soit déjà obscurément présent depuis le commencement".
Ainsi dans une quête, on ne cherche jamais « rien » on cherche quelque chose, à moins d’être incohérent.

Teilhard n’est ni le premier ni le dernier à évoquer ce centre qui, évidemment, selon les cultures et les sensibilités différentes, peut se retrouver par des méthodes diverses : recherches rationnelles, confrontation avec soi-même et dépassement de ses limites (le sport par exemple), silence et paix intérieure, méditation, prière, pratique religieuse, dialogue secret avec le Divin (en nous et autour de nous), parcours initiatique, ascèse, musique, joies par l’esthétisme, sens moral, etc …

Pour trouver le POINT GEOMETRIQUE du Centre il suffit de prendre conscience qu’il existe et de vouloir se donner les moyens de déblayer ce qui le recouvre et le cache.

EN CONCLUSION, A QUOI ça SERT, la centrologie et QU'AVONS-NOUS A GAGNER ?

-Ne pas s’épuiser inutilement en allant à contre-courant du phénomène global de l’évolution, quelles qu’en soient les manifestations.

-Participer lucidement à la poussée de cette évolution.

-Trouver un équilibre harmonieux à la fois personnel et social (polygone de sustentation).

-Il devient possible de se brancher de Centre à centre sur le Point Omega et, par Lui, de communiquer « de centre à centre » avec nos frères en humanité (point géométrique)


Lundi 23 Février 2009 11:40