Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






JOYEUX NOEL


Anne-Marie Tisserand /  le puits de la vie ou "Pierre au Pays des merveilles"
En photo : Pierre Teilhard de Chardin, enfant.. Je remercie Jean-Marie Mermaz, membre actif de notre groupe, qui a su me procurer ce cliché.



Fin d’un bel après-midi du 21 juin dans la campagne d’Auvergne : le soleil est doux comme du miel, les longues herbes soyeuses de la prairie ondulent en vagues sous les cajoleries du vent. Il y a dans l’air un parfum sucré-poivré. Pierre s’est mis à l’écart, il devine les voix, des bribes de phrases, des éclats de rire de ceux qui lui sont chers, sa famille. Allongé sur le dos dans l’herbage, le jeune garçon perçoit la vie mystérieuse de la terre qui palpite et fourmille tout le long de son corps et, en même temps, ses yeux se perdent dans l’espace du ciel bleu pastel. Il se sent fondu dans ces deux énormes dimensions, la terre et le ciel, comme si sa personne était leur point de confluence.

L’odeur de foin frais l’enivre et, en état d’apesanteur, Pierre se met à tournoyer avec la légèreté d’un pétale de fleur : il vacille dans un puits, sa lente culbute ressemble plutôt à un vol plané. Tandis qu’il plonge dans les entrailles de la terre celle-ci lui parle et lui livre peu à peu des secrets… la descente n’en finit pas ! ET PIERRE N'APERCOIT PAS LE FOND DU PUITS !

Sur son passage des personnes d’autres époques lui font un geste amical de reconnaissance et lui sourient. Dans la mesure de son possible, l’enfant les date et les situe d’après leurs vêtements : les siècles et les humains défilent, défilent ! Il comprend rapidement qu’il est en train de remonter le temps.

C’est alors qu’un être humain rayonnant le regarde fixement. Pierre est aimanté par cette présence qui lui rappelle vaguement les enseignements du catéchisme et de sa mère. Cette rencontre, il ne l'oubliera jamais. Cependant, IL N'APERCOIT TOUJOURS PAS LE FOND DU PUITS !

…Mais le tout jeune Pierre Teilhard de Chardin dont l'éveil de la réflexion est précoce aime tant, aussi, les enseignements cartésiens de son père …Alors, il observe que les humains se raréfient, puis ils s’estompent et disparaissent. Mais avant cette disparition le sinanthrope de Choukoutienne ou "Homme de Pekin" (moins 250 000 à 400 000 ans -environ !- Pléistocène moyen) a tenu à venir remercier Pierre de l'avoir exhumé de l'oubli ... Se succèdent alors le règne animal, puis celui du végétal, puis celui du minéral. Pierre aperçoit enfin quelque chose en dessous de lui. On dirait un coffre débordant de pierres précieuses, de perles ; particules qui étincellent, granulat grouillant et tourbillonnant pour, finalement, exploser dans tous les sens; popcorns sur la poêle à frire sans couvercle d'un bigbang. C'EST LE FOND DU PUITS dont Pierre se rapproche lentement mais sûrement !

Tandis qu’il écoute des sons merveilleux pénétrant sa chair-même jusqu'à ce qu'elle s'identifie à ces vibrations sonores, le coffre se fait grotte, la grotte se fait eau primordiale, l’eau primordiale (1) se fait lumière. Au sein de cette lumière, une autre lumière plus éblouissante encore dessine les contours d’un Nouveau Né (2) qui regarde fixement Pierre, lui sourit, lui tend les bras. Le jeune garçon a reconnu ce regard, cette Présence pour l’avoir déjà rencontrée lors d’un épisode de sa descente dans le puits de la vie.

JOYEUX NOEL !

entend-il claironner dans un allègre tintamarre, partout, à travers tous les niveaux du gouffre des temps et de la création.



(1) Eau primordiale :Vivier symbolique de tous les possibles.
Idée antique : l’eau du ventre maternel.
La Bible : "Elohim-le-Seigneur" est le Dieu qui plane au-dessus des eaux, qui les enveloppe de son souffle (ou Esprit), qui en fait émerger l’élément terre

(2) Credo : "(...) Il est Dieu né de Dieu; Lumière née de la Lumière (...)"


Samedi 1 Décembre 2012 18:45