Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

réflexion pour le 23 septembre 2011, L'AVENIR DE L'HOMME, tome 5, Ed. du Seuil


Daniel ANGRAND/ chapitres 14, 15 et 16
Chapitre 14

Reprise des acquis précédents sur la vie, la réflexion : « Essence exceptionnelle du phénomène Pensée, capacité de se saisir dans un passé, un présent, un avenir » (p.281)

La socialisation, phénomène essentiel de l’hominisation (p.282) : l’homme ne se personnalise complètement que solidairement avec tous les hommes (organisation en réseau). D’où, en conscience, éveil en chacun d’un principe fondamental d’obligation d’agir solidaire (p.288).

La vie n’est pas un simple état, elle représente un vaste « mouvement dirigé » lié à la structure même de la Cosmogénèse : elle a un fil (p.293).
Donc la Révélation chrétienne rejoint la réalité organique expérimentale : l’individu humain ne s’achève et n’existe pleinement que dans une unification de tous les hommes en Dieu. (p.285).
« L’Eglise, axe même du rassemblement » (Quelle Eglise ?).Cf conclusion du chapitre 15 : le succès biologique de l’homme (face expérimentale de la Parousie) est non seulement une probabilité, mais une certitude, puisque le Christ est déjà »ressuscité (certitude dérivée d’un acte de foi surnaturel qui laisse subsister, à leur niveau, toutes les anxiétés de la condition humaine (p.304-305)

Chapitre 15 Les directions de l’avenir :
a) La montée continue de l’unification sociale (p.295,cf,supra)
b) La montée de la technique, du phénomène industriel, permet la montée de la vision vers un maximum de conscience pour un minimum d’efforts ; toujours plus de conscience formée sur des agencements toujours plus compliquées, pour plus d’autonomie (p.298) ; "non pas puissance d’asservissement mais force de libération" .

Les conditions de l’avenir De survie (respect de l’ecosystème). Prenons garde !

De santé : gérer l’explosion démographique, tournant dangereux !
De synthèse : de par la nature même du phénomène réfléchi, la personnalisation centrique requiert une atmosphère d’unanimité : « liées entre elles par coercition dans la fonction seule, les particules régressent (p.302) ; seule une union réalisée par amour et dans l’amour a « physiquement » la propriété de personnaliser les éléments qu’elle organise. » "Je persiste à croire à l’existence cachée de forces d’attraction liées au rayonnement de quelque Centre ultime (à la fois transcendant et immanent) de rassemblement psychique" (ou spirituel ? )

Conclusion personnelle C’est donc par la foi au Christ que nous pouvons croire au triomphe de l’humanisation, loin du « désespoir » de Comte-Sponville. Mais quel Christ ? Celui qui donne l’énergie spirituelle à des hommes capables, par l’action, de « sauver » leur part de société.

Chapitre 16 – L’essence de l’idée de démocratie

a) Rappel de l’état évolutif présent de l’humanité, en cours de compression planétaire et de compénétration psychique, donc d’irrésistible Unification, cfp.230 : « opérée dans la sympathie, l’union ne limite pas, elle exalte les possibilités de l’être . » ; sous réserve d’exalter l’originalité de chaque élément du système : « Totalisation personnalisante » (contraste avec le clivage redouté p.174 ? question de terme, d’horizon ?)

b) Définition et interprétation biologique de l’esprit de démocratie
. Ses attributs :
- Liberté, « chance offerte à chaque homme d’aller au bout de lui-même"
-Egalité, droit de participer selon ses moyens à l’effort commun de promouvoir l’avenir de l’individu et celui de l’espèce,
-Fraternité, sens partagé d’une interliaison organique essentielle entre tous les hommes (cf chap 14-15)

Démocratie libérale ou dirigée ? (débat de 1948), deux formes apparemment contradictoires d’idéal social ? Non, . deux composantes naturelles à harmoniser. D’où : La « technique » de la démocratie :
-Conditions générales des institutions :
-Judicieux mélange de laisser faire et de fermeté ( !) propre à chaque peuple
-Laisser à l’individu un angle maximum d’orientation libre à l’intérieur duquel développe son originalité
Assurer et favoriser les courants de convergence indispensables à la réalisation de l’Anthropogénèse (organisations collectives, avec le risque inhérent –facisme – nazisme – communisme

Donc s’attendre à de nombreux essais et tâtonnements propres à chaque « pièce inégalement maturée »

Conditions ultimes :
-Entretenir et accroître dans la conscience humaine le sens de l'espèce
-Polarisation et convergence sans coercition, atmosphère d’unanimité ( !)

Donc DEFI toujours à poursuivre ?
 

Mercredi 12 Octobre 2011 19:13