Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Editorial de J.P. Frésafond / suite au n° 34 de Jacques Masurel/Revue "Teilhard Aujourd'hui"
J'ai lu avec intérêt le numéro 34 de la revue "TEILHARD AUJOURD'HUI, notamment l'éditorial de Jacques MASUREL, directeur de la rédaction. Il termine son texte par une des citations que je préfère de Teilhard : .Arrière les pusillanimes et les sceptiques, les pessimistes et les tristes, les fatigués et les immobiles. La vie est perpétuelle découverte, la vie est mouvement.

J'admire avec émotion l'amitié fidèle et l'intelligence du Père de LUBAC, du Père VALENSIN et de quelques autres intellectuels qui participaient à la défense de Teilhard contre le déchaînement des opposants.

Je suis pantois et admiratif, sans pour autant l'approuver, devant la fidélité de Teilhard à son serment sacerdotal; il y a des cas où il faut choisir de quel côté se situe l'intérêt général, en l'occurrence le côté des non-croyants nettement plus nombreux que les croyants. Les athées ont davantage besoin de Teilhard que les fidèles.

Pendant une trentaine d'années, Teilhard s'est efforcé de convaincre, mais sans succès, le bien fondé de ses théories vis-à-vis de l'Eglise, il s'est heurté à l'incroyable force d'inertie de cet appareil. Le conseil de religion est une loupe déformant la réalité et la notion de sacré est un piège, le sacré n'a que la valeur qu'il est convenue de lui attribuer. Malheureusement pour les athées, Teilhard a voulu parfois faire admettre ses théories de l'évolution par le prisme "ultra catholique, la trinitisation, la puissance unitive de Marie" comme le signale Luciano Bénoni Mazzoni dans son article. Si Teilhard avait été laïque comme Darwin, il n'aurait peut être pas eu à briser ce mur du silence qu'on lui oppose encore au XXIe siècle; mais en raison de cela peut être, il est mieux accueilli par les religions réformées.

Il y a une facette de Teilhard qui, elle aussi, m'interpelle fortement, c'est son dédain prononcé pour les religions védantes, qu'il ne pouvait pas ne pas connaître, idem pour l'Islam et les religions animistes qui règnent sur plusieurs continents. Selon Teilhard seules les religions chrétiennes étaient en mesure d'accompagner les progrès techniques des civilisations. Pour ce qui concerne l'Inde ou la Chine il s'est magistralement trompé, car ces deux pays représentent presque la moitié de la population terrestre et s'apprêtent à devenir les maîtres du monde. Il n'y a que pour les régions communistes qu'il a vu juste. Mais on peut lui pardonner cette lacune, ces sujets n'étaient pas de sa compétence. Toutefois je persiste à penser que le Christianisme n'a pas le privilège religieux de la planète, sauf à se transformer, comme nous allons le voir dans ce rapport d'un article de la revue LE POINT REFERENCES de juillet 2010 concernant les jésuites qui ont donné plusieurs fois la preuve de leur faculté d'adaptation en milieu hostile.

Ainsi, le jésuite Saint François Xavier (1506-1552) avait compris que pour convertir les japonais au christianisme, les missionnaires devaient respecter les coutumes locales et il exigea notamment de ses compagnons jésuites qu'ils s'habillent selon la mode des religieux bouddhistes; il obtint de bons résultats. Malheureusement ses successeurs commirent une énorme maladresse en promettant aux japonais l'ouverture des marchés de la vieille Espagne en échange d'une plus grande ouverture des lois locales au Christianisme. Les jésuites se virent souffler les "marchés" au bénéfice des négociants de religion réformée qui ne demandaient rien en échange.

Trente ans après Saint François Xavier, un jésuite italien se lança dans l'aventure missionnaire. Son nom était Mattéo RICCI. Cela se passait en Chine. On l'appela le "jésuite MING": Mattéo RICCI intégra totalement la culture et la langue chinoise et prit un pseudonyme chinois : LI-MA-DOU. Il fut reçu et apprécié dans les plus hautes sphères de l'Administration et de l'intelligentsia impériale. Il devint ainsi le premier européen à pénétrer dans la "Cité Interdite"!
Mattéo RICCI a cherché à convertir la Chine sans la heurter, quitte à expurger le catholicisme de certains dogmes, les plus importants, et avec l'accord de sa hiérarchie. Ainsi, furent plus ou moins masquées la crucifixion du Christ, sa résurrection, l'eucharistie et la plupart des idoles et des icônes qui étaient des doctrines "invendables" aux intellectuels confucéens chinois. En effet, comment expliquer que le corps et le sang du Christ étaient présents dans le pain et le vin, alors que ce pays ignorait ce qu'étaient ces deux aliments? .....mais tout n'est pas perdu explicite Mattéo RICCI à sa hiérarchie, . Il était toujours suivi par le Vatican......
En 1595, Mattéo RICCI publia un livre "Traité de l'amitié", rédigé en chinois, qui lui valut la confiance des lettrés : "mon ami n'est autre que la moitié de moi-même, c'est un autre moi-même.... Il a réussi à "vendre" Epitecte aux chinois : i[le vrai bonheur consiste à vivre selon sa vertu]". C'est du stoïcisme qui cadre avec le confucianisme et obtint un immense succès.

En 1704, Rome ferma la "boutique jésuite" en Chine, cédant encore une fois la place aux sectes protestantes. Cependant RICCI n'est pas oublié des chinois; onze ans après les événements de la place TIEN ANMEN, les autorités communistes chinoises lui rendaient un hommage officiel en le représentant comme un mathématicien-astronome (ce qu'il était aussi) en compagnie d'un confrère chinois de la même époque, sur la fresque du MILLENIUM.

Plusieurs fois à travers les siècles, l'Eglise Catholique a connu des sursauts de lucidité dus à quelques papes plus éveillés que les autres ; mais comme toujours, les progressistes sont mal vus des conservateurs qui, étant plus nombreux, sont toujours les plus forts. Mais il faut toujours relever le défi et maintenir les esprits en éveil, comme le fit le Père François EUVE qui m'écrivit à propos de mes manuels d'étude, après les avoir critiqués sévèrement (sans doute le méritaient-ils?) : il faut peut être déconfessionnaliser le message de Teilhard, dans la mesure où lui-même souhaitait le faire.

Mercredi 4 Août 2010 07:03