Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie
Henri Guyot /  Attente de la Parousie
La Révélation ? Comment croire en quelque chose qu'on imagine mal ? On a toutes les chances de rêver à de fausses routes.
"La présence du Christ se révélera dans les choses". Pourtant, pour ceux qui veulent bien s'exercer à voir, elle se révèle déjà dans toutes choses.

Pour en parler avec le moins possible de confusions, il faut toutefois mettre d'autres mots sous les termes "présence du Christ".
Dans ces mots il faut faire chaque fois un effort dans leur compréhension - et faire chaque fois un effort quand on les utilise pour en bien comprendre le sens au delà de leur écriture. Il faut voir leur signification profonde et impalpable quelque part entre une vision universelle et une incarnation perpétuelle douée d'émotion.
Déjà si on comprend bien que l'incarnation est un phénomène perpétuel toujours en action on a fait un grand pas pour éclairer la route. Ensuite il faudrait ainsi avoir le temps de s'expliquer et de faire ressentir cette signification chaque fois qu'on en parle sinon on risque de faire fausse route et de rendre l'image que les mots "présence du Christ" portent uniquement littérale, incompréhensible et sans profondeur. Si nous n'avons pas vraiment chaque fois ce réflexe de compréhension relevant pour une bonne part de l'intuition et de l'émotion, nos langues pour les exprimer seront confondues. En effet, ces mots pour le dire, induisent une vision littérale et au pire historique qui n'a rien à voir avec ce que l'on cherche à rendre intelligible.

Finalement, de ce fait, il n’apparaît vraiment qu'une seule notion ou état essentiel qui ressemble en effet quelque peu à l'attente (de la parousie), c'est la nécessité de chercher et de progresser. De chercher la présence du Christ dans toute chose. Parler du Christ pour accomplir cette recherche va ainsi, bien au delà du nom du Christ. Le Christ devenu "cosmique" est la présence compréhensible, parce qu’humaine, opérant le trait d'union un peu plus tangible avec le Divin que nous n'arrivons pas à expliciter. Il est fait d'émotion et de sensation plus que de descriptions précises. Ce réflexe d'analyse doit être automatique, intellectuel ou spirituel chaque fois que l'on rencontre un être, un objet, un phénomène.
Cela n'exclut pas l'analyse et l'observation scientifique, mais il faut comprendre que les deux attitudes doivent cohabiter au moment de cette analyse un peu comme le font les phénomènes vibratoires et corpusculaires dans leur état quantique.

Quant à la Parousie elle apparaît, dans sa définition historique, comme une situation impossible à atteindre et impossible à imaginer dans l'état actuel des choses. Elle fait songer à un rêve imaginaire consolateur et vieillissant destiné à dorer la pilule amère de la vie quotidienne pour ne pas désespérer d' un avenir plus brillant.
 

Dimanche 30 Novembre 2014 12:11