Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

"Comment je crois" tome 10, Editions du Seuil



Les pages écrites par Teilhard dans ce chapitre lui ont été demandées par son supérieur. Il y explique longuement comment il croit.
Sa très détaillée démonstration se veut être aussi un acte de foi.
Les idées nouvelles qu'il y développe me font découvrir, me font appréhender ce mystère de la Foi ;

Curieusement, dans les signes inscrits dans l'âme humaine depuis bien des siècles et en des formes d'abord archaïques, se découvre peu à peu du sens ;
Teilhard dit que à la suite de plus de trente ans de « poursuite de l'unité intérieure », il en est arrivé à la conclusion de croire encore plus à Dieu, l'Insondable, et en même temps, au Monde !

Aujourd'hui, il me semble, une invitation est faite d'entrer dans une connaissance qui n'attend que la disponibilité de soi-même pour que le voyage, le chemin intérieur commence.
Il faut oser, car ce voyage engage ;
Homme de la Terre Teilhard s'est mis en route vers les nouveaux espaces, avide qu'il était de paysages nouveaux, les anciens ne le satisfaisant plus ; ces nouvelles contrées dont on ne sait pas donner de nom font partie d'un autre monde ; ombre et lumière comme il dit ; incertitude, doute, et également joie, espoirs se côtoient.
Il semble à cette lumière que la plénitude inonde celui qui reçoit tant parce que résolument il a voulu chercher et se donner pour recevoir, au risque de croire qu'il pourrait se perdre. N'est-ce pas la condition pour découvrir et accéder aux Mondes nouveaux ? Il a bien conscience que la voie qu'il a choisie est étroite en disant : « A tel de mes lecteurs, telles de mes évidences paraîtra contestable, et l'enchainement des termes s'en trouvera rompu »

Donc, se présentent différentes étapes dans sa vision personnelle de la Foi.

1 .La Foi au Monde.
« Pour tout homme qui pense, dit-il, l'Univers forme un système interminablement lié dans le temps et dans l'espace,...il constitue un tout ».
Le lieu où je vis, l'air qui m'entoure, la vie qui m'habite, ne sont pas étrangers les uns des autres mais c'est un tout qui s'assemble, se meut, il y a échange, mouvement ; dynamique d'un tout. Le plus petit animé joue, est en harmonie avec le plus grand ; pré-vies en secrète union avec les créations les plus abouties. C'est le constat logique et admirable de l'unité du Monde ; Et je fais partie de ce Tout ; C'est sa vue, sa foi en l'Univers, celle de Teilhard.

2 .La Foi en l'Esprit.
« Par Esprit j'entends que laborieusement, parmi des essais et des échecs sans fin, se concentre la puissance d'unité diffuse dans le Multiple universel : l'Esprit naissant au sein et en fonction de la Matière ».

L'humain, chacun d' entre nous, désire plus ; a soif de mieux vivre, de plus de liberté, de plus de compréhension de la vie ; autour de nous ce sont les chercheurs en sciences multiples et originales, les inventeurs géniaux qui s'affairent ; fébrilité et exaltation de la découverte.
Ce sont des schémas de vies qui changent, qui sont nouveaux, c'est l’impermanence. Mais cette impermanence n'allons-nous lui donner que le terme d'illusion ? Oui, elle est illusion puisque changeante, mais elle est aussi je crois en plus, évolution !
« ...laborieusement se concentre la puissance d'unité diffuse dans le Multiple universel ». Comme le dit si bien Teilhard « La seule réalité qui soit, est la passion de grandir ».

3 .La Foi en l'Immortalité.
Donc, a été vue puis démontrée, une dynamique, un mouvement de l'Esprit du Monde.
Il me semble que certaines spiritualités se soient arrêtées à cette vision du monde. Cet Esprit n'a d’intérêt et en premier lieu, de nécessité que s'il s'inscrit au delà du fini.
Les plus grands dons comme les plus cachés élans de l'âme n'ont de goût, d’attrait, de finalité que s'ils s'inscrivent dans l'éternité.
Teilhard : « Dégager une quantité infinitésimale d'absolu. Libérer un peu d'être, pour toujours. Le reste n'est qu’insupportable vanité ».

4 .La Foi en la Personnalité.
Teilhard « Voici donc que, par degrés, ma foi initiale au monde s'est muée irrésistiblement en une foi en la spiritualité croissante et indestructible au Monde »
La spiritualité du Monde , comme le dit Teilhard, peut paraître très impersonnelle, bien abstraite et bien éloignée de la réalité , celle unique de chaque humain.
Quelques lignes plus haut, nous avons vu que la présence de la spiritualité de chaque âme s'anime dans un rougeoiement dans l' instant et de plus en plus en intensité à la lumière du don à l'autre, à tous les autres ; et cela, au mieux que je le peux, « Simplement,en obéissant aux suggestions du Réel »
Alors, que je me mette un peu trop en avant, dans un égo démesuré, et c'est la chute assurée...(sourire), Cet aléa personnel en soit négligeable, fait partie de la construction de mon unité ;
la simplicité et l'humilité sont des clés pour l'accès à la différenciation ... PTeilhard : « l'être personnalisé, qui nous constitue humains, est l'état le plus élevé sous lequel il nous soit donné de saisir l'étoffe du Monde ».

FIN DE LA PREMIERE PARTIE ______________________________

Samedi 26 Janvier 2013 14:19