Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

Chapitre 12 « Comment je Crois » Editions du Seuil
Réflexion pour septembre 2013, Jean-Pierre GIROUD



« Même si la vie d'une personne a été un désastre, détruite par les vices, la drogue ou autre chose, Dieu est dans sa vie » / Interview du Pape François réalisé aux revues culturelles jésuites par le P. Antonio Spadaro sj.
Il me semble, espérant ne pas déformer son idée, que cela veut dire que même à ce moment l'Insondable l'habite, souffrant, chancelant peut-être, Dieu est en lui, partie intégrante de sa vie...
Ces mots sont d'une intensité d'amour, il voit la personne à aider...

En écho, Teilhard écrit : « On a parlé de faillite ou de compromission chrétienne. Ces contradictions s'évanouissent à l'éclat de la super-charité rayonnée par le Christ universel. Aimer Dieu dans et par l'univers en évolution ».
Surement que nous avons à dépoussiérer, à rompre avec des idées révolues, à promouvoir des actions nouvelles dans la Christogénèse d'aujourd'hui.

La personne dont parle le Pape, qui est la différence, n'a pas choisi son état; elle doit et veut pourtant vivre, trouver l'amour, être heureux et reconnu.
Le Pape François a choisi son camp !
Et à cette lumière bien des femmes et des hommes ont levé la tête, dans leurs yeux brillants ont a vu l'espoir qui est revenu.
Les paroles d'accueil ont d'abord été dites avec le cœur, et n'ont pas sonné faux. Alors, c'est l’harmonie de la vérité
N'y a-t-il pas là la super charité, nouvelle forme d'amour, le Christ-Evolution ?
« Le Christ cosmique de la Foi et le point Oméga de la science » selon Teilhard.

Ce n'est pas faillite ou compromission,.. ou penser que l’Église « donne du leste », qu'elle veut créer un nouveau consensus etc... certainement pas.
Plutôt, là est la Christogénèse ; vivre pleinement la vie d' aujourd'hui, vouloir regarder l'autre et le comprendre, l'écouter, l'aider, l'aimer.
Le Pape le répète, à la suite de bien de d'autres voix : Dieu est dans la vie de chacun, à l'intérieur de chaque être, et chacun sans exception est en marche s’il le désire, (quelle opportunité!) vers la déité.

La Déité, la Paternité Divine ; mots, peut-être concepts, bien étranges.
A l'écoute du Père les écrits de l' Évangile sont repensés, il propose :
« Le Père, pourquoi pas d'avantage celui qui vivifie et qui engendre, que celui qui pardonne et qui récompense ».

N'ai-je pas à redécouvrir l'acte de méditation ; l'Insondable, celui qui ouvre les cœurs plutôt que le régisseur; comme Teilhard le rappelle ; avoir un regard nouveau , sur la vie, les autres, le monde rempli de différences, inachevé, en constante création , en devenir.

« Le Mystère de l'union créatrice du Monde en Dieu, avec les maux inhérents au multiple en voie de pénible rassemblement » dit Teilhard.
Alors, avec un esprit nouveau peut-être serons-nous surpris par les mondes en devenir qui se présentent jour après jour et que nous entreverrons. Un frisson d'étonnement et de joie nous surprendra lorsque nous dirons : Notre Père qui êtes aux Cieux

Samedi 28 Septembre 2013 15:46