Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

Chapitre 3 de "Comment je crois"
Réflexion pour février 2012



Si Dieu existe, pourquoi laisse-t-il faire les guerres?
S'il y a un Dieu, pourquoi tant d'injustices, de violences aussi atroces les unes que les autres?
Que de fois cette question est posée à ceux qui sont croyants par ceux qui ne le sont pas, ou qui disent ne pas l'être!
Répondre que Dieu a détourné la tête, que certains sont épargnés et pas d'autres, que c'est le fruit du hasard, etc...ne satisfait personne, les explications sont ailleurs.

Si nous inversions la question?
Face au Divin, éternel présent, il y a les guerres, les injustices, etc....
Et essayons quelques réponses :
-La Terre comme on le sait, est évolution, par nature, nous l'avons répété bien des fois, c'est un fait;
Je suis homme en marche, en devenir; depuis le pas de la réflexion bien des choses ont changées; mon inconscient collectif est nourri, chargé, de nombreux avant. Je raisonne, je construis, je participe à l’aventure humaine avec mes matériaux parfois riches et parfois aussi, parasites, négatifs.
Je dois être bien persuadé que rien n'est aujourd'hui arrêté, la marche, l'évolution continuent; je suis plus fini aujourd'hui, ou moins...(j'ai des victoires sur mon égoïsme qui me grandissent, mais aussi des actes manqués qui me diminuent...)
C'est toute ma problématique et celle du monde auquel j'appartiens; chaque jour il y a construction, non achèvement;
Il existe immanquablement des ratés, des erreurs, des fautes, c'est la notion du Mal;
Par exemple le refus de donner la main à celui qui la tend, la négation et la destruction d'un peuple que l'on dit « faire de l'ombre » à la communauté, crime atroce par sa cruauté et par son ampleur ...et tant d'autres attitudes sont bien présentes hélas dans le cœur de l'homme.
La nature humaine est capable et libre d'être parfois ange et d'autres fois démon; Et on peut comprendre que des âmes soient ébranlées dans leur croyance en l’Éternel en voyant tout cela.
-L'homme est vie; vie animale, il est terre-évolution:
Il est aussi vie de l'âme: par son introversion, sa positive-évolution. Il est un dieu, la divinité l'habite; ne peut-on pas dire que depuis plusieurs millénaires déjà, une auto- traçabilité de nature extra-ordinaire l’anime et chaque jour avec plus d'intensité;
Qui a dit que chaque moment est précieux et que le temps perdu ne se rattrape pas.
L'option de vie en direction du Tout m'est proposée, pas imposée; à moi de me décider; Je ne peux être acteur malgré moi, c'est la richesse de la liberté;
Tenter l’aventure prendre la direction, et je reprends les mots de Teilhard :
« Que l'homme vive loin de Dieu; l’univers reste pour lui neutre ou hostile. Mais que l'homme croit en Dieu, et aussitôt, autour de lui, les éléments...s'organisent en un Tout bienveillant, ordonné au succès final de la vie. »
C'est, pourrait-on dire, comme un GPS divin:

Le chemin de chaque vie existe de la naissance et jusqu'à la mort;
A chaque instant de mon existence je modifie, je recrée ma route mais toujours il y aura une fin; le chemin de vie dans le temps et l'espace qui m'est attribué, sera enrichi ou appauvri, La vie est intensité, lieu et durée et j'en suis le premier responsable.
Le mystère du choix!
Cette nouvelle attitude d'homme debout peut être ressentie comme un enchainement.
N'est-il pas dit:
« Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive »(Luc IX,23)
Pas très réjouissant, dirais-je d'abord.

La réponse à cette crainte est peut-être:
Comment peux-tu connaître la suite et la craindre, si tu n'as pas commencé?
N'est-ce pas dans la nature de l'homme d'aller découvrir ce qu'il y a derrière la montagne?
Et pourquoi ne pas se rappeler encore une fois la parole consolatrice : « Il y a beaucoup de demeures... »(Jean XIV,2) ;
Toute la place à l'inventivité est faite pour que se construise l'Homme Nouveau.

Dieu, appelons-le ainsi, lui l'Insondable, l’Éternel présent, est en phase, a rendez-vous avec la Terre dont il pouvait se passer.
Cependant, elle lui est indispensable, elle est de Lui, elle est Lui.
La création, génie de la vie, a le constant renouvellement de ses dieux, les hommes, et Lui, il ne peut l'oublier.
Autrement dit, il y a amour du Créateur (à cause et malgré tout) pour la Création et en réponse, pourquoi pas acte de foi de celle-ci envers Lui.



Dimanche 26 Février 2012 11:17