Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Conférence organisée par l’association des amis du Monde Diplomatique, le 26/09/2013 à 18h30



Marcel COMBY / L’AUTO-ORGANISATION DE LA MATIERE ?
mc_doc1.docx MC Doc1.docx  (26.49 Ko)
(Livre : Marcel Comby," Pour une unification du Monde et son accomplissement : De l’intelligence des Ecritures à la pensée évolutionniste de Teilhard de Chardin". Edit. L’Harmattan).
-Aspect général de ce qui constitue un mystère
- Une vision d’exception : celle de Teilhard de Chardin

Beaucoup de scientifiques font exagérément confiance à la portée et au pouvoir du raisonnement scientifique sensé répondre à toutes les questions qui se posent à notre monde actuel. La recherche fondamentale semble en fait atteindre les limites de ce qu’elle est capable d’expliquer. C’est la technologie qui semble au contraire ne plus s’arrêter dans sa progression inexorable vers toujours plus de créativité. Et cependant, depuis le siècle dernier, la science nous fait découvrir un monde bourré de notions passionnantes telles que tous les aspects relatifs à la matière. Ce qui est hautement attrayant pour qui veut bien s’engager dans la réflexion, est cette situation selon laquelle l’homme d’aujourd’hui se doit de se poser les vraies questions philosophiques découlant de ce qui constitue les progrès de la Connaissance avec toutes les énigmes qui se dressent devant nous. En réalité nous sommes à la frontière qui sépare notre rationalité et le monde métaphysique. Notons qu’en son temps, Pierre Teilhard de Chardin, à la fois prêtre et scientifique éminent, a su éclairer le monde des penseurs de son temps par ses visions hardies sur la réalité des choses qui nous préoccupent.

Cette rencontre-débat vise à montrer tous les aspects mystérieux que l’on découvre dans l’étude du réel. Sans entrer dans la science- fiction, en suscitant des questions fondamentales sur notre monde, tant sur le plan intellectuel que sur le plan spirituel. Science et religion constituant un grand sujet d’actualité


Plan du sujet Auto organisation de la matière

Macrocosme : le monde familier accessible à nos sens et à notre rationalité
Déterminisme : notion philosophique selon laquelle chaque événement est déterminé par un principe de causalité. La physique de ce milieu est régie par la vision de Laplace.
La flèche du temps : manière correcte et logique de montrer la direction du temps
Le 1er principe de la thermodynamique : Lors de toute transformation, il y a conservation de l’énergie
Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! »
Le 2d principe: le désordre ne peut qu’augmenter avec le temps


Microcosme : monde matériel subatomique
Dans le monde de l’infiniment petit, il y a invariance du retournement temporel
Il s’agit d’un monde organisé suivant le principe de la probabilité
Il est intéressant de noter que l’état initial de l’Univers réside dans sa potentialité pure et simple investie dans le scénario du Big Bang.
La créativité de l’Univers est une potentialité innée bourrée d’information qui sera investie dans la réalisation d’objets ayant un sens et une mission, une potentialité qui émerge seulement lors de l’écoulement du temps parmi toute une panoplie d’états plus ordinaires, une sorte de hasard chanceux qui serait à la base du principe anthropique.
La mécanique quantique a permis, dans une large mesure, d’avancer dans la compréhension de l’auto organisation des atomes ; ceux-ci s’assemblent et engendrent des entités appelées molécules dont les propriétés sont totalement différentes des constituants initiaux.

Une théorie générale de l'auto-organisation ? Les sciences de la complexité débouchent sur une nouvelle vision des processus d'auto-organisation.
De nombreux auteurs ont cherché à faire la synthèse des grands courants de pensée sur l'évolution, l'organisation et la complexité croissante. Certains avaient noté la différence profonde entre les deux grandes dérives de la matière vers la vie et l'entropie. D'autres, comme Teilhard de Chardin, ont cherché à expliquer par une loi de "complexité / conscience" l'émergence de la vie, de la pensée et de la conscience réfléchie.


La pensée évolutionniste de Pierre Teilhard de Chardin

Pierre Teilhard de Chardin, est un jésuite, chercheur, paléontologue, théologien et philosophe français.
Naissance : 1 mai 1881, Orcines
Décès : 10 avril 1955, New York

Teilhard découvre un troisième infini : l’infini de la complexité. Est complexe cet état situé entre le chaos et l’organisation strictement rationnelle, ce qui suppose l’existence de phénomènes d’émergence.

Il y a, selon Teilhard, conformité entre le déroulement du temps évolutif et l’axe montant vers la plus grande conscience. Sa dialectique repose essentiellement sur une vision holistique du monde : « Pluralité, unité, énergie, sont les trois faces de la matière ».
Ainsi la matière n’est pas seulement un agencement de particules liées par des forces gravitationnelles ou électromagnétiques, mais une entité au sein de laquelle règnent de mystérieuses liaisons.

Il distingue : le dehors des choses et le dedans des choses.
A cela s’ajoute le fait que le monde doit se concevoir en perpétuel mouvement, ce qui introduit une nouvelle notion : l’Evolution de la matière.

La cosmogénèse : terme qui définit une évolution toujours plus évoluée de la matière.
Teilhard affirme que la vie suppose l’existence d’un projet initial qu’il appelle pré vie.

L’Energie Fondamentale se divise en deux composantes consubstantielles :
Une énergie dite : Tangentielle et une autre dite radiale.

La démarche évolutionniste
Dans le mouvement de la matière – énergie, Teilhard a perçu dans une profonde méditation, un travail immense d’enfantement des choses de la vie terrestre, qui ne cesse de produire de la complexification dans un dessein de convergence vers la perfection et d’unification du multiple qu’il désigne sous le nom de point Omega. La mondialisation doit être conçue comme une manifestation des « aspirations unitaires de l’univers autour de nous ». On sait que la pensée de Teilhard privilégie le mouvement de l’être, celui de la matière, celui du Monde, celui de l’Humanité, ainsi que le principe d’union dans la différentiation. C’est le grand moteur de l’évolution sous l’effet du Christ Evoluteur. « Dieu fait que se fassent les choses »

Un nouveau concept : la noosphère
L’action de Dieu n’est donc pas un acte isolé dans le temps et dans l’espace, mais se révèle comme une énergie fondatrice et munie d’un projet auquel l’homme est associé…s’il le veut bien ! Ainsi la « Noosphère » représentera une couche pensante de la Terre qui constitue un Tout spécifique et organique en voie d’évolution vers l’unité suprême.

Lundi 16 Septembre 2013 19:26