Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie
Marcel COMBY /  Le son et l’harmonie universelle
1- Naissance du cosmos
La notion d’harmonie renvoie à la rigueur mathématique aussi bien qu’à l’expérience immédiate de la beauté. Pythagore a appliqué au monde le terme de kosmos
Le même Pythagore fit l’expérience du son : La hauteur des notes obéit à une loi de proportionnalité mathématique. Ainsi est née la gamme

La gamme est un univers sonore et l’univers une musique céleste (expérience de l’intuition)
A la suite du Big Bang, notre univers est rempli d’énergie et de vibrations. Les récits bibliques évoquent essentiellement la Parole qui crée. (Dieu dit…) Le son résulte de mouvements vibratoires rythmiques (compression – dilatation d’un milieu ambiant)
Il admet une fréquence qui se mesure en hertz
Selon la sagesse ou l’intuition des peuples, dans l’univers tout est vibrations : matière, esprit, chaleur, etc. Dans le domaine du symbolisme, le son est à l’origine du cosmos. L’attirance qu’exerce un symbole sur les hommes donne une idée du fonctionnement psychologique de leur cerveau, c’est un désir d’éternité, pulsion tout à fait respectable et naturelle. D’où la doctrine du verbe lumière issue du prologue de St Jean.

2- Vision propre à la civilisation indienne
La Parole, le verbe (Vâk) produit l’univers sous l’effet du son primordial ; l’élément Ether est d’essence sonore ; tout ce qui est perçu comme son est shakti
(Puissance divine) Le son précède la forme ; l’ouïe est antérieure à la vue.
La connaissance est vision et perception auditive. D’où l’importance des mantra
et en particulier du son fondamental AUM qui reproduit le processus de la manifestation, le souffle créateur (tradition védique) ; le mental s'imprègne du mantra, l'énergie du son provoque des vibrations dont le rôle est vital et cosmique
.
3- Le symbolisme de la Parole dans les civilisations anciennes
Cette notion de parole est porteuse de germe de création et de première manifestation divine.
Civilisations concernées : les Dogons, les Bambaras, les indiens Guarani, les Canaques (la parole est un acte initial), les peuples de l’A T et du N T, les Grecs (origine du terme : Logos)
Les Egyptiens (le son est associé à la genèse de la création). La musique et en particulier le chant ont une importance capitale.

4- Décomposition d’une onde sonore en harmoniques
Si un signal sonore périodique noté F et de fréquence f, il est possible de décomposer F en une somme infinie d’ondes musicales ainsi notée :
F = F1 + F2 + F3 + …………….. jusqu’à l’infini
et qui vérifie la propriété fondamentale : Les fréquences des ondes successives figurant dans cette somme sont respectivement f 2f 3f … (Théorème de Fourier)
Cette remarquable propriété permet de conclure qu’il est possible de passer de la symbolique du son à la symbolique du nombre entier.
5- La loi de l’octave
La gamme des 7 tons : on peut affirmer qu’il s’agit d’une réalité qui confirme la loi d’harmonie que l’on retrouve partout dans l’univers puisqu’elle s’applique à différents domaines de la connaissance (acoustique, chimie, thermodynamique, optique, magnétisme)
Correspondance entre sons et couleurs du point de vue de la longueur d’onde.

L’organisme humain se trouve étonnement en résonance avec la nature périodique des ondes sonores et lumineuses. Les organes des sens constituent un récepteur ultrasensible à un stimulus vibratoire.
On utilise la musique dans certaines expériences de sophrologie.
Certaines personnes ayant contracté la maladie d’Alzheimer, sont privées de langage cohérent et pourtant il est possible de les faire chanter une mélodie de leur enfance : miracle de la musique.
Loi de l’octave correspond en musique à la plus parfaite des consonances ; elle admet naturellement des applications dans le domaine du symbolisme, également des applications dans le domaine de la thérapeutique : auriculothérapie et acupuncture.

6- Les langues parlées sur la planète
Pour bien parler une langue étrangère à sa langue maternelle, il faut, paraît-il, avoir une bonne mémoire et certaines aptitudes musicales. Les 6000 langues parlées dans le monde se caractérisent par leurs fréquences auditives. Thomatis a établi une corrélation entre la fréquence de la voix maternelle et la guérison de certains malades psychotiques. Il a également inventé un moyen technique d’apprentissage des langues étrangères.
Il a créé ce qu’on appelle les « bandes passantes » de certaines langues et leur rapport avec les capacités d’apprentissage.
Ainsi la bande passante de l’anglais est très élevée tandis que celle du français très restreinte !
La bande passante des langues slaves et du portugais est très étendue tandis que celle de l’espagnol est formée de fréquences basses (500 Hz)
La bande passante de l’italien correspond aux fréquences musicales

Certains scientifiques émettent l’idée que l’harmonie universelle suppose un équilibre entre les fréquences de différentes sources d’énergie. Ce qui explique la corrélation entre l’ensoleillement d’une région donnée du globe et la fréquence des sons émis dans le langage.

7- Existe-t-il une moralité cosmique ?
Teilhard de Chardin pense que l’évolution ne s’est pas terminée avec nous, mais nous faisons partie d’un processus cosmique continu qui demande à nous notre engagement. Je pense que la physique moderne nous a ouvert un horizon selon lequel notre identité d’homme n’est pas seulement soumise à une morale ou à des idéologies contraignantes, mais à un travail sur nous-même. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de l’harmonie universelle qui est ordre, répétition et rythme. Alors justement notre participation à une cosmogénèse du monde doit être au diapason de sa beauté en développant en notre être ce qui peut ressembler à une vibration sonore : l’inlassable répétition de ce que nous savons faire de mieux pour nous et pour autrui.
 

Mercredi 29 Janvier 2014 17:57