Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Le phénomène humain, chapitre 1


Marcel PRADINES  /  LA TERRE JUVENILE
« Dis Papy, on m'dit que la terre elle est née en 6 jours ,tu y crois toi ? »
« Mon petit ,je vais te raconter une belle histoire,écrite par un grand penseur, Teilhard de Chardin, et le titre de son livre est « le phénomène humain »

Écoute bien ,car c'est incroyable , prodigieux ,fantastique, une merveilleuse histoire dont je vais te raconter le premier chapitre ,il s'intitule "La terre juvénile".
 

Il était une foi, Il y a de cela 14 milliards d'années, était un point minuscule qui en réalité n'existait pas dans une immensité qui elle aussi n'existait pas, c'est pour cette raison que les physiciens l'ont appelé « le point mathématique »
Brusquement ce point , en explosant, créa l'Univers. Cet instant on l'appelle le « big bang ». Une énergie colossale était dans ce point, il lança des particules invisibles à nos yeux, lesquelles, par union ,créèrent des protons ,des neutrons, des électrons qui, eux aussi, par union créèrent des atomes.

Sous l'impulsion de quatre forces ,ces atomes se lancèrent dans un espace qui se créait à chaque instant, dans un chaos indescriptible , ils sont arrivés à tourner sur eux même et tous ensemble par groupes, ils créèrent une poussière qui forma des milliards de galaxies. A l’intérieur de celles ci se formèrent des milliards d'étoiles , puis des milliards de planètes. Tout ces éléments tournaient, tournaient.....comme des toupies....

Puis un jour, sur une planète ,celle là même où tu poses tes pieds ,sous l'effet du « DEHORS DES CHOSES tels que les champs électromagnétiques, les fluctuations quantiques dont le champ de Higgs venus de l'espace et des rayons u.v. venant de notre soleil, ont aidé cette poussière de particules ,qui par union c'est transformée en molécules. Par nature ,ces molécules étaient inaptes à grossir mais, là encore, par association, elles ont créé une mosaïque de petits éléments .Par un phénomène de cristallisation et de polymérisation ,s'édifiaient des composés organiques, des composés chimiques.; le monde Minérale prenait corps.
Ce monde des composés organiques ,tu en est construit. Sache que dans tout système complexe apparaissent des propriétés nouvelles ,n'appartenant qu'au tout et non réductible à la somme des propriétés des parties. C'est ainsi que toute molécule a des propriétés nouvelles ,que ne possède aucun de ses atomes constitutifs.

Mais à ce propos ,,nous savons maintenant l'importance de la durée dans cette évolution. Sans doute ,il y eu des milliards d'essais, de tâtonnements pour qu'émerge la matière inerte. Or dans la flèche du temps ,on s’aperçoit que le monde physique est empli de créativité et que la matière est capable de s'organiser.
L'important est de remarquer que dans ce processus évolutif ascensionnel de construction il y a , à travers ce magma de bouillonnement de désordres, la recherche d'un ordre pour concentrer l'ordre .

Teilhard remarque que « la Matière ne s 'étend plus sous nos yeux en nappes indéfinissables et diffuses, car elles s'est enveloppée sur elle même en un volume fermé" Comme c’est étonnant !
Alors une interrogation se pose : Dans cet élan y a t'il une intention déterminée ? Ou mieux une information qui se situerait dans le « DEDANS des CHOSES » ?
En effet ,la matière est caractérisée par les lois de l'entropie, donc par sa disparition. Les lois de la thermodynamique confirment que, laissé a lui même, le hasard tend plutôt défaire qu''à construire ; à semer le désordre qu'à instaurer l'ordre. Plus une chose est complexe plus elle est sujette à dégradation .Or, malgré tout, la Matière se construit .Teilhard le pressentit et il a conjecturé que dans tout corpuscule de Matière il y a l'existence de quelque psyché. C'est, selon lui , le moteur capable d'édifier les « choses » ,dans le sens du plus , allant du chaos à l'harmonie. Pour Teilhard ,le dedans des choses ,se déduit logiquement de la considération de toute l'évolution de notre Univers. Il est impossible de concevoir les passages du Rien à la Matière inerte ,puis au vivant, puis à la Pensée, sans supposer, qu’existe, dès la particule élémentaire, quelque chose qui porte un projet...une information

Déjà vingt siècles avant Anaxagore Thalès avait dit que « toutes les choses sont pleines de Dieu » En plein vingtième siècle Teilhard face aux physiciens fermés et isolés à toute entrée d’ éventuelles données métaphysiques, face à une «Curie engluée dans ses dogmes", a osé faire un pont b[entre la science et la métaphysique qui est pourtant l'un des problèmes fondamentaux posés a l'homme (si ce n' est LE problème majeur d'où découleraient les autres)
Teilhard finit ce chapitre tout émerveillé : « D'âge en âge, la teinte monte .quelque chose va éclater sur la Terre juvénile » Tu sait quoi petit homme ? La VIE ! Voici la VIE.
Et dans laquelle je te rajoute, plus tard , mais ,bien plus tard ,TOI ,petit homme.....

Tu vois ,petit homme pourquoi je prends Teilhard comme un de mes maîtres à penser .Bien évidemment ,comme la connaissance est toujours à découvrir ,Teilhard comme Einstein n'auraient certainement pas dit aujourd’hui rigoureusement ce qu'ils affirmaient il y a cinquante ans en arrière .Ce qu'il faut ,c'est donner des ailes à sa pensée ,pour lui permettre de voler toujours plus haut ,et non pas la distiller mot à mot comme le font certains ;comme s'il s'agissait d’interpréter les Évangiles.

i[

Dimanche 24 Septembre 2017 09:37