Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






réflexion pour septembre 2011


Agitation désordonnée ou Genèse orientée ? Néant ou Existence ? Hasard ou Nécessité ? Rien ou Quelqu’un ?

Question première essentielle posée dans la conscience réfléchie de l’homme. Ces trois textes de Teilhard animés par sa pensée profonde, précise, perspicace que nous pouvons actualiser par les connaissances de la science, obligent à admettre que l’Univers est un système spatial temporisé de nature corpusculaire et ondulatoire dont l’homme ne peut s’évader ni sensoriellement ni psychiquement. Le monde est un tout, nous appartenons à ce tout .
Si nous prenons comme axiome et par principe qu’une plus grande cohérence est un signe infaillible de plus de vérité ;il devient juste de dire :

-Que dans l’ univers Matière, la Vie n’est pas un accident, mais l’essence de l’évolution ordonnée par cette loi ou cette force encore inconnue à ce jour, celle de l’UNION entre éléments qui engendre toujours un plus de complexité

-Que dans l’univers biologique la Conscience et la Réflexion ne sont pas un accident mais une forme supérieure de la vie.

-Que dans l’univers des Humains le phénomène social n’est pas un accident mais une forme supérieure de la réflexion partagée.

Scientifiques et religieux non dogmatiques admettent que l’évolution est plus qu’ une hypothèse, système en mouvement cohérent dans un sens directionnel du toujours à la recherche du supérieur et du plus. Pour ma part s’il y a un sens de direction il y a un sens de signification.

Cette évolution est telle terminée ? Pourquoi le serait telle !
Analysons dans quelle direction et comment.
Notre monde tiré, poussé, guidé par cette force encore inconnue de l’Union soumet les hommes à une pression d’arrangement et d’organisation.
L’unification sociale, le progrès grâce à la technique et au machinisme, la montée de la vision grâce à la science à la culture poussent l’homme a plus de sociabilité et de socialisation .
L’homosapien est passé de son animalité individuelle à la tribu, au village à la ville, à la région, à la nation, au continent ,enfin à la mondialisation ;ceci en quelque trois cent mille ans ,soit un soupir dans le temps cosmique.



Mon optimisme rejoint celui deTeilhard pour plusieurs raisons : -
-Du fait de la convergence ascensionnelle de la matière, de la vie, de la conscience réfléchie
-Du fait que l’homme ne peut vivre seul et en solitaire et qu’un principe fondamental l’ oblige à vivre en groupe et solidairement.
-Du fait que dans l’homme est inscrit un besoin de survie, de recherche ,de créativité, de savoir.
-Du fait que son animalité dans le temps fait place par une sève montante de moralité et d’amour à plus d’humanité.
-Du fait incertain mais probable de découvrir d’ autres vies dans le cosmos obligera l’homme à resserrer ces liens par humilité et sans doute par défense.
Soit ;cette sociabilité et cette socialisation mettront du temps à se construire ,mais la vie a mis des milliards d’années pour donner la beauté et, que de progrès considérables en ce dernier siècle.

Cette Conscience Réfléchie Universelle s’ appuiera
-Sur les Evangiles, « aimez vous les uns les autres »
-Sur la déclaration des droits des hommes , « liberté,égalité,fraternité »
-Sur les constitutions des états qui régentent les démocraties et certainement sur une constitution mondiale.

Ces trois textes écrits par Teilhard sont un hymne à la beauté de notre terre, une croyance en un sens à découvrir , une foi en l’homme, et qui donnent à notre espèce ce goût de vivre pour aller toujours plus loin dans la découverte du mystère de l’univers. ;



Dimanche 25 Septembre 2011 18:56