Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

Dans son livre, « comment je crois » ; Teilhard de Chardin, nous dit : « Moi même comme beaucoup d’hommes de part le monde et de tous temps nous nous posons la question du pourquoi quelque chose plutôt que rien ? Toutes les pensées des philos Par éducation, par formation intellectuelle, j’appartiens aux enfants du ciel. Par tempérament et par études professionnelles je suis un enfant de la terre ». Des philosophes, des poétes, des scientifiques,…..arrivent toujours a la même énigme qui a tant torturé Pascal toute sa vie :
Ou l’homme croit que l’univers est issu de la volonté d’un créateur et qu’il a donc un sens, a l’homme de le découvrir ; Ou il croit que l’univers est issu du pur hasard et alors ce monde n’a pas de sens.

Comment s’y prendre pour trouver son chemin personnel ?
Teilhard nous indique son cheminement en nous invitant à le suivre. Il nous dit dans un premier temps : « je sens le besoin de descendre degré par degré a des croyances toujours plus élémentaires,’ jusqu’a une certaine intuition fondamentale au dessous de laquelle je ne discerne plus rien. »
Analysons :
Tout d’abord je constate que depuis Neandertal, sans doute dans des temps encore plus reculés chaque homme dans son inconscient au plus profond de lui même possède cette espèce d’appel de l’au-delà ; il est en attente de quelque chose, de quelqu’un. Les animaux sans réflexion ont l’intuition de vie. L’homme parce qu’il est sexué possède l’intuition de l’amour L’homme appartenant a l’univers pourquoi n’aurait il pas cette intuition du sacrée Le sacrée est un élément inscrit dans la structure de la conscience ; L’acte de foi répond a un besoin inné inscrit dans la nature humaine. Alors l’homme inconsciemment lève son regard vers les étoiles cherche et interroge. Premier constat ; celui de nostalgie
L’émotionnel de l’homme est aspiré par la Beauté, le sublime le fait vibrer .ce processus psychique n’est pas a rechercher dans les données mécaniques de la biologie.il faut au dessus de la vie le rapprocher du spirituel .devant ce grand mystère la neurobiologie les neurosciences s’attèlent a comprendre. Physiquement les plantes se tournent vers le soleil L’homme aussi mais plus encore celui ci a besoin d’une spiritualité pour avancer. Alors il lève son regard vers les étoiles, cherche et interroge ;Deuxième constat, celui de l’émotionnel
Par raison l’Homme ne peut vivre dans le non sens. L’évolution dynamique, créatrice, convergente de l’univers n’est plus une hypothèse de pensée, c’est une évidence scientifique et de constat. L’homme se rend bien compte que le monde a un sens directionnel vers plus de Beauté, plus d’Intelligence, plus de conscience, plus d’Humanisation ; Cela lui ouvre l’interrogation du possible sens de signification. Alors il se tourne vers les étoiles cherche et interroge troisième constat ; celui de la raison.
Par ces connaissances actuelles en appui sur la physique quantique l’homme découvre qu’au de la de la matière visible et invisible il existe un autre monde totalement incompréhensible a sa pensée et a ses sens. Les quarks et les photons premiers éléments de la construction de la matière n’ont pas les caractéristiques de celle-ci en tant que localisation et masse. L’instant fantastique et incroyable est celui ou des particules immatérielles véhiculent une certaine énergie, (est-elle physique, psychique ou autre ?) d’information et de relation génèrent en se liant, les premières particules de la matière.
Ce passage de l’immatériel à la matière, le passage de la matière inerte à la matière vivante, le passage du vivant conditionné à la conscience réfléchie et libre sont des étapes dues a des phénomènes (physiques, psychiques ou autres ?) où l’énergie et l’information sont les moteurs et principes de création ; alors l’homme tourne son regard vers les étoiles, il cherche et demande ;quatrième constat, celui de la connaissance.
Poètes ,physiciens, penseurs, religieux, humanistes, philosophe, de plus en plus nombreux,par leur inconscient ,leur émotivité, leur raison, leur connaissances ne peuvent admettre que l’Univers est issu du pur hasard. N’y a-t-il pas une information dirigiste, une volonté créatrice, un projet directionnel ?Alors avec Teilhard disons comme lui « plus que jamais je crois au Monde et a Dieu »
Par la critique de la connaissance, par l’expérimentation des sciences biologiques, physiques, chimiques, par l’observation des mondes de l’infiniment petit, de l’infiniment grand, de l’infiniment complexe, tout nous indique une homogénéité une solidarité sans limites de la matière par l’union créatrice. Tout tient au Tout Mais ce mouvement ascendant et convergent où nous entraine t-il ?
La réponse de Teilhard est sans ambigüité « vers plus d’esprit »

Analysons.
Pour quelles raisons faut il considérer l’homme actuel comme fini psychiquement ?L’Hominisation issue de la formation de la matière minérale ,végétale animale, puis par la complexité de sa neurologie ouvrant la possibilité de la parole ,de l’écriture , de la connaissance, est arrivée à cette conscience réfléchie qui l’entraine vers l’Humanisation.
L’animal est conditionné dans sa liberté Son instinct lui permet de vivre dans les limites de sa condition.par contre l’homme grâce a sa conscience sa réflexion sa liberté, doit chercher et créer en un mot à être toujours plus.

Etre plus, voila le propre de l’homme. être plus pour soi mais aussi pour les autres, car bien que libre et intelligent l’homme seul comme disait le poète « Il n’est qu’ un misérable avorton qui ne vit que l’instant d’un soupir »Il est conditionné pour être social et responsable ,de ce fait il devient co-créateur de l’évolution en marche C’est pour cette raison que Teilhard affirme que la seule réalité qui soit au monde est la passion de grandir .

Si l’entropie du monde fait disparaitre insensiblement la matière au détriment de l’esprit pourquoi ce dernier ne serait il pas immortel ?, car dans un univers dont la loi fondamentale parait toujours plus, tout le possible peut se réaliser ; pourquoi le créateur aurait il monté son projet s’il ya une fin ?
Au cours des deux derniers siècles la conscience collective humaine a augmentée dans des proportions impressionnantes ; la vie ne rétrograde pas elle semble avoir une puissance indestructible. L’homme prenant le relais et l’accompagnement de celle-ci n’avance et ne marche que sur l’espoir d’une conquête immortelle ; donc il y a de l’Immortel en avant de nous. L’ homme a ce sens cosmique en lui, c’est ce qui le pousse en avant et a découvrir.
L’Homme n’est fait et ne peut se donner qu’ a ce qu’il aime et il n’aime que l’indestructible. Le monde et la vie dans sa totalité semble infaillible dans cette évolution cosmique et si la matière se meut vers l’Esprit, alors l’horizon est sans limite.
Comme l’indique Teilhard, le monde ne tient par le bas, mais par le haut. L’évolution avance pour ne jamais reculer. Alors comme lui, ayons foi en l’immortalité Le cosmos a force de converger vers plus d’esprit ne peut se nouer dans quelque chose, il ne peut se terminer que dans quelqu’Un



Lundi 18 Mars 2013 13:02