Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche







Pour Teilhard de Chardin , le caractère le plus étonnant de la vie est son additivité .Tout se passe comme si chaque être transmettait au suivant ce qu’il a reçu en l’accentuant :<<Quelque chose passe, quelque chose grandit à travers la longue chaîne des vivants >>.
Le phénomène a lieu obligatoirement , pense-il, au moment de la reproduction .Aussi la science de la Vie se concentre-t-elle sur l’étude de l’hérédité cellulaire. Certains généticiens ne croient pas quelque chose ait pu être`` gagné en chemin ‘’.Pour eux tout se passerait comme si chaque représentant d’une même lignée transmettait passivement les caractères acquis .Je me pose une question :quand donc auraient-ils été acquis s’il n’y a pas eu additivité ?
2-Education et humanité
Teilhard pense que l’éducation tient une place majeure dans l’hérédité .L’éducation, transmission des savoirs , n’est pas exclusivement humaine. Nous retrouvons chez les animaux :insectes ,oiseaux ….le même comportement .Le résultat de leurs expériences et des découvertes accumulées est retransmis tout au long des générations. Il écrit :<<L’éducation est une fonction biologique universelle coextensive à la totalité du monde vivant>>. Nous ne sommes pas plus intelligents que nos pères nous rappelle Teilhard , mais grâce aux acquis de nos prédécesseurs,’’ nous comprenons mieux les exigences, les possibilités ,les espoirs et par-dessus tout ,la profonde unité du monde en nous et autour de nous .’’La grande tâche de l’éducation consiste maintenant à étendre à toute l’ humanité la marche d’une conscience collective arrivée peut-être à ses limites dans la conscience individuelle. . 3-Education et chrétienté
L’éducation est un processus vaste et lent qui fait passer le genre humain à un état supérieur de pensée .Le texte s’ adresse à des éducateurs chrétiens .Il rappelle que la conquête et l’assimilation de la terre s’opère : 1-quantitativement par une foule croissante de croyant
2-qualitativement par , à l’intérieur de l’église ,le sens toujours plus éveillé du Christ présent et agissant.
Teilhard pense que la ‘’maturation’ ’d’une conscience collective rattachée au plus grand nombre d’humains ne peut qu’être liée à l’incarnation. Alors émerge le rôle fondamental de l’ éducation , outil de la pédagogie chrétienne .L’éducateur chrétien doit avoir une foi passionnée en l’objectivité et la grandeur des espérances .Ainsi comprise, sa mission sera d’offrir à tous les hommes ‘’l’âme véritable de l’ immense corps des choses enseignées. ‘’
La grande option
Teilhard de Chardin pense que l’humanité se trouve maintenant face à un choix .Jusqu’à présent l’évolution s’est faite selon un dessein déterminé .Dorénavant ,les hommes, contraints de se rapprocher peuvent devenir hostiles entre eux .Dans un premier temps ,ils tenteront de se protéger ,de se replier sur eux-mêmes ou sur un petit groupe`L’humanité se socialise et de l’expansion elle passe à la compression’’
Ce mouvement de compression apparait comme un rebondissement de l’évolution.il montre que la marche en avant continue ,L’humanité fait route vers une conscience totale de l’espèce<<Toute la question en ce moment critique est que la prise en masse des individualités s’opère ,non point (à la méthode totalitaire) dans quelque mécanisation fonctionnelle et forcée des énergies humaines ,mais dans une conspiration animée d’amour »
Devons –nous accorder un avenir à l’univers ? Dire non équivaudrait à un suicide(à quoi bon continuer s’il n’y a rien à la fin de la vie) .Dire oui nous oblige comme Teilhard croire en l’homme et ‘’c’est au moment ou elle se sent menacée par le resserrement autour d’elle de cercles concentriques des déterminismes cosmiques ,biologiques, sociologiques ,que la personne humaine s’engage comme acteur dans la lutte contre la matière ‘’.En elle ,l’évolution devient consciente et
libre. C’est en cette qualité que l’homme doit évoluer .Teilhard pense que la personne peut faire échec à l’évolution ,qu’il peut la retarder’’ l’homme peut tout arrêter par un certain dégoût de vivre une peur existentielle ,un sentiment de l’absurde ; ce qui n’était qu’une histoire naturelle devient un drame de la liberté’’
Et pourtant Teilhard de Chardin reste optimiste ....Il faut maintenant que l’homme s’investisse dans l’œuvre entreprise .


Mercredi 8 Décembre 2010 21:15