Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Renée JOUBERT / L'AME DU MONDE
Ce texte est la première approche de Teilhard s'interrogeant sur l'existence “d'une âme naturelle du monde subordonnée et ordonnée au Christ “( Page 218)
Qu'est ce que l'âme?
Dans le dictionnaire l’âme est définie comme un souffle, une respiration. L’âme est un principe spirituel de l'homme qui existe en soi et s'oppose au corps ; dualisme entre le corps et l'âme.
Les philosophes grecs définissent l’âme comme un concept selon lequel le monde possède une âme conçue comme un organisme vivant.

L'idée de Teilhard est celle d'une évolution Interne à tous les éléments naturels. Elle se heurte dans son esprit à ce qu'il a appris durant ses études théologiques ; son intuition métaphysique l’amène à penser que tout principe de vie tant à s'améliorer et à aboutir à une finalité, finalité qui ne peut être que dans le Christ ; ”Je pense ,dit Teilhard, qu'on pourrait
établir l'existence intermédiaire entre le monde et le Christ d'une entité naturelle cosmique qu’il appelle l me du monde
.”
Cette Âme du monde s'est formée au cours de l'évolution et continue de se faire. Dieu et la matière avancent ensemble, pris par une sorte de mouvement ascensionnel de matière vivante qui ensuite s'individualise dans l'homme, devient collective dans l'humanité et se termine dans Omega.

L’Âme du monde principe d'unification du cosmos ?
Elle aurait été pour le Père présente dès le début de la création ; dans chaque molécule, chaque élément de la matière, idée soupçonnée de panthéisme. Il y a là, en effet, en apparence, séparation avec la foi catholique pour qui il n'aurait présence d'une âme spirituelle que chez les hommes et les anges.
Teilhard laisse entendre qu'il n'y aurait pas rupture entre les éléments matériels (minéraux, animaux) et l'humanité. “Le monde est déjà depuis longtemps en proie à une multitude d ‘âmes élémentaires qui se disputent en poussière pour exister en s’unifiant”

L’Âme du monde, pour évoluer, a besoin d'une aspiration vers le plus être, d’un être transcendant : le Christ Mais  réciproquement, le Christ pour s'incarner, a besoin de l’Âme du monde. Par elle seule : ” le Verbe en prenant corps dans l'univers a pu se trouver en relation vitale, immédiate avec chacun des éléments animés dont se compose le Cosmos. ”
Finalement elle ira se fondre dans la noosphère.

L ‘Âme du monde m'apparaît comme un principe d'unification qui recouvre et pénètre toute chose. Créée tout au long de l'évolution, elle continue de se faire. Pour qu'elle puisse s'accomplir pleinement, il est nécessaire que l'humanité l’accompagne par ses efforts, toute l'humanité, y compris les incroyants : ” Ne les rejetons pas, demande Teilhard, il y a parmi eux des compatissants, des hommes de bonne volonté qui ne sont pas satisfaits parce que l'Église leur propose mais sont demandeurs d’un plus être.”(page 222). Le monde dans lequel nous vivons n'est donc pas terminé. La matière n'est que de l'esprit qui attend d’être développé et tend vers une fin ”ordonnée et complexe”.

Lorsque le monde aura pris conscience de sa finalité au delà de la personne, régnera un ordre de super humanité. Les puissances de création,d’espoir, de confiance, arracheront les hommes au désordre et les emmèneront vers la lumière. Cette progression ne peut se faire que lentement.
De l'extérieur, il semble qu’elle n’avance que par palier au même qu’elle subisse des périodes de recul. Actuellement ,au vu des événements, on peut se demander s’ il y a Progrès.

Mais Teilhard n'a jamais perdu espoir même dans les pires circonstances.
N'oublions pas qu'il écrit dans les tranchées. Pour lui, c'est une certitude, viendra le temps du triomphe de l'esprit sur la matière.

Conclusion ;
Dieu a créé le monde par amour…. et Dieu a choisi un monde de péché et de rédemption, par plus d'amour encore…. Qui sait ce que nous découvririons à la lumière de Dieu, si nous interrogions ces régions où l'univers se relie à l'infini…. si nous aimions surtout”.
écrit à Mourmelon En 1918

Mercredi 2 Mars 2016 20:06