Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






REFLEXION POUR LE 27/05/2011 à Brignais


Teilhard incorrigible optimiste ,Teilhard qui a foi en la destinée de l’homme ,croit à la paix .Il nous interpelle :La Paix, cette Paix que vous n’osez même plus espèrer, ne voyez -vous pas qu’elle est possible ?
.Il parle non pas d’une paix basée sur la peur de l’autre( nous sommes en 1947 et la guerre froide a commencé) mais d’une paix émergeant d’une montée de conscience générale ..Thomas Hobbes (1588-1679) mentionnait déjà cette peur de l’autre : <<C’est une chose toute avérée que l’origine des plus grandes et des plus durables sociétés ne vient point d’une réciproque bienveillance que les hommes se portent mais d’une crainte mutuelle qu’ils ont les uns des autres.>> disait-il.
Teilhard rappelle qu’Il y a toujours eu des guerres ; elles tiennent à la nature de l’homme
.J.J.Rousseau dans le discours sur l’origine et le fondement de l’inégalité parmi les hommes(1755)
écrit que l’homme devient de plus en plus mauvais à mesure qu’il se civilise ,Il change :<<L’âme humaine altérée au sein de la société par mille causes sans cesse renaissantes ,par l’acquisition d’une multitude de connaissances et d’erreurs …et par le choc continuel des passions ,a changé d’apparence au point d’être presque méconnaissable.. »

Teilhard pense que ces preuves s’annulent par une force d’origine supérieure , la nature unique du phénomène humain.
Dans l’évolution du vivant, les rameaux tendaient à se séparer et à diverger .Avec l’homme ils se mettent au contraire à s’infléchir et à converger jusqu’à former pas à pas ( races ,peuples, nations..)une zone de super-organisme inconscient.

Il ne s’agit plus de prolonger l’histoire des animaux pour envisager l’avenir de l’humanité par rapport à la guerre et à la paix. Pour survivre les rameaux humains ne devront plus s’éliminer mais s’unir .Alors les guerres ne seront plus que conflits de courants

C’est alors qu’apparait le jeu de la liberté. Pris individuellement , nous sommes libres de résister aux appels de la vie mais le sommes –nous collectivement ?
Le mouvement qui depuis des milliers d’années a fait monter la ‘’conscience ‘’ à la surface de la terre est désormais inflexible .Les forces géographiques , ethniques, économiques se conjuguent pour faire se resserrer sur elle-même la masse humaine .On peut entrevoir l’attirance ’’ des molécules pensantes du monde’’ et ceci ne peut conduire qu’à une seule conclusion :rien ne peut empêcher l’Univers de réussir. Pour Teilhard la paix est assurée.

Mais de quelle paix s’agit-il ? Non pas d’une paix tranquille ‘’rêve de félicité millénaire’ ’mais d’ une paix née de l’unanimité dans la volonté de nous élever ensemble vers toujours plus de conscience et de liberté.
Teilhard pense que la paix ne peut être compatible avec des mondes dont l’état de pensée est à des niveaux aussi différents que l’on peut le constater actuellement .Il a foi en des groupements d’hommes toujours plus nombreux où s’ élabore l’âme nouvelle d’une humanité ,résolue à atteindre l’extrême bout de sa destinée.
Les grands organismes internationaux inter-gouvernementaux type O T A N ou O N U se révèlent impuissants à maintenir la paix .Leur intervention étant limitée ,Ils ne peuvent qu’assister impuissants aux conflits . Mais çà et là sur terre des hommes s’organisent et travaillent à la montée de conscience qui permettra à l’humanité de survivre .Pour Teilhard la foi en la paix n’est possible que sur une terre où dominera la foi en l’homme .’’Ce n’est dit-il qu’en nous plongeant au cœur de la noosphère que nous pourrons espérer , que nous pourrons être sûrs ,de trouver, tous ensemble aussi bien que chacun, la plénitude de notre Humanité. ‘’

Jeudi 26 Mai 2011 14:37