Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

TRAVAIL POUR REUNION DE SEPTEMBRE 2014
"LE MILIEU DIVIN" Editions du Seuil


Renée JOUBERT /  Le Milieu Divin
1926 est l’année où le Père TEILHARD de CHARDIN doit sur ordre de ses supérieurs, partir en Chine .Le 10 juin il arrive à Tientsin
.Il écrira là-bas le Milieu Divin .dont dit Claude CUENOT : « Ce témoignage personnel est un essai de réponse proposant une méthode de divinisation des activités, c'est-à-dire une spiritualité du travail humain dans toute son ampleur, dans ses répercussions lointaines et même éternelles ,une spiritualité qui s’intéresse au corps même de l’action(les résultats concrets ) autant qu’à son âme. »
 

Teilhard s’interroge sur le christianisme et cherche à l’intégrer à sa vision du Monde, ce Monde que la science découvre toujours plus vieux , toujours plus vaste : « Autour de nous ,les sciences du réel étendent démesurément les abîmes du temps et de l’espace . »(page 115)
Teilhard aime profondément la vie et le Monde où il perçoit DIEU partout présent et désirant associer l’homme à sa création. Pour cela il faut que l’humanité soit guidée par la religion .Il pense que les chrétiens doivent agir dans tous les domaines tant scientifiques que politiques ou économiques.
L’action maitre-mot dans la pensée de Teilhard .Selon lui le chrétien doit, pour évoluer , montrer à la fois ;
-un intérêt puissant pour le Monde, lieu où il lui faut se réaliser par ses actions
-un détachement de ce même monde sans en attendre une récompense immédiate. Cette récompense il la découvrira après sa mort dans le CHRIST. « Dans le champ de l’expérience, l’existence de chaque homme se divise adjointement en deux parts : ce qu’il fait , ce qu’il subit »(page 115)
Le Milieu Divin c’est DIEU qui agit dans la nature et à travers l’homme .Le comprendre, l’admettre procure dit TEILHARD, un bonheur infini.
Le Milieu Divin c’est ici et maintenant .Ce n’est donc pas un ‘’futur aléatoire ni un ciel inatteignable’’.
Le Milieu Di vin c’est DIEU présent en toutes choses, les bonnes mais aussi les mauvaises ,les choses du Monde comme celles de l’Esprit ,les choses initiées par l’homme dans ses activités comme les choses subies par lui(passivités).(Nous avons traité le sujet lors de la scéance précédente.)
Le Milieu Divin si immense soit-il est une réalité, un centre .Il a donc les propriétés d’un centre c’est-à-dire le pouvoir absolu et dernier de réunir les êtres au sein de lui-même.(page 125)
Cependant les choses ne sont pas divines par elles-mêmes .C’est DIEU qui agit en elles Il les fait évoluer, se transformer .Il agit aussi sur l’homme, en lui et par lui car l’homme transforme les choses et se transforme lui-même. On a accusé Teilhard de panthéisme (je l’ai pensé moi aussi) mais si panthéisme il y a , il démontre dans ce texte que c’est un panthéisme d’action , de mouvement vers l’avant , d’évolution.
« Quoique vous fassiez dit Saint Paul, faites-le au nom de notre SEIGNEUR JESUS CHRIST , en union intime avec NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST. »Teilhard est sur la même ligne .En réponse à la question : quel est finalement le lien qui unit entre eux tous les hommes ? Teilhard répond le CHRIST : « Tout essayer pour le CHRIST, tout espèrer pour le CHRIST. Voilà juste…..la véritable attitude chrétienne. » Travailler sans savoir ce que Dieu attend exactement de nous mais avoir la FOI.
Foi en ce Monde, Foi présentée’’ comme une puissance qui opère ,Foi en DIEU chargée de toute la connaissance de cet être adorable peut susciter en nous de croissance en sa force bienfaisante ‘’.(page 115)
Mais pour trouver DIEU même dans les forces de diminutions, la pire étant la Mort, il y a une condition :croire en la résurrection : « Je ne puis vaincre le Mal et sa forme extrême (individuelle ou collective ) si je n’ai pas cet espoir. »
Comme St Paul, Teilhard fonde son christianisme sur l’acceptation de la Résurrection , évènement le plus improbable de l’évolution l’acte de Foi par excellence .

Vendredi 10 Octobre 2014 20:13