Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

Teilhard de Chardin s’interroge sur la prolongation et la transformation du processus biologiste de l’évolution chez l’homme .Celui-ci peut –il être regardé comme un rameau de plus du règne animal ? Jusqu’à l’arrivée de la pensée de Darwin, il était supposé être à l’écart de ce règne dont il se pensait le maître.

Avec Darwin , il prend place dans la filiation directe des primates, hypothèse attestée par les multiples découvertes paléontologistes .Mais s’ il en est le dernier venu ,il en est le plus abouti .Il a une conscience et au fil du temps ,par effet de totalisation planétaire, il accroît chaque jour plus vite ,sa capacité et son intensité collective de pensée .Teilhard de Chardin pense que la conscience est coexistante à l’ origine du monde .Elle est déjà présente, mais de façon très diffuse ,dans la matière .Pour lui, il est temps maintenant de reconnaître qu’ humain et ultra- humain se raccordent en un seul et même mécanisme .Leur seule différence est l’émergence du pouvoir psychique de la ,pensée ;avec celui –ci ,le mécanisme de complexité-conscience repart de plus belle vers la formation et le développement de la noosphère.

Les sciences humaines ont étudié l’homme dans tous ses détails et dans ses rapports avec le reste de la nature. Mais les recherches de ces sciences n’ont –elles pas favorisé la connaissance de l’humanité plutôt que celle de l’homme ? Lévy Strauss se méfie des sciences humaines dont le but n’est pas de comprendre l’homme dans son entier mais de le dissoudre dans la masse.

Or, nous dit Teilhard de Chardin, il faudrait inventer une nouvelle science qui s’étendrait à l’homme dans son entier, regroupant biophysique et psychisme .Il faudrait chercher à détecter et mesurer, à chaque instant, le degré de réflexion de la noosphère.

C’ est une entreprise qui paraît impossible .Pourtant ,Teilhard de Chardin suggère d’ affirmer et de faire reconnaître officiellement que la question d’ une ultra-évolution humaine est désormais posée….Il nous faudrait jeter les bases d’ une technique de l’ ultra – évolution qui pourrait contribuer à faire naître et rassembler des énergies psychiques pour former une super – humanité en état de super – conscience d’ elle – même.

On peut conclure que la socialisation est culmination et non atténuation du phénomène biologique .Elle ne signifie pas la fin mais le début de l’ère de la personne. Teilhard de Chardin a choisi de croire en l’homme.


Dimanche 30 Mai 2010 11:58