Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Réflexion de mars 2013 / "Comment je Crois"


Dans son analyse , Pierre Teilhard de Chardin considère le christianisme comme la religion qui se caractérise par une singularité ,celle de:la place qu’occupe le Christ ,à la fois fondateur et porteur d’un message d’amour.
Les chrétiens annoncent son retour pour la fin des temps ,retour qui marquera le terme et le plein accomplissement de l’histoire. ; la Parousie . Ils regardent non pas vers le passé mais vers l’avenir .
Leur précepte essentiel ne sera plus de se contenter de ne pas faire de tort à autrui -amour passif- attitude qui pourrait par cette passivité mettre un frein au progrès mais ils devront travailler à développer le bien - être de toute l’humanité et participer ainsi à la montée de conscience –amour actif.
Teilhard de Chardin n’a de cesse d’admirer l’harmonie existant entre les fondamentaux du christianisme et les exigences d’une évolution de type convergent :’’Je suis l’alpha et l’oméga .dit le Seigneur Dieu" ‘’(apocalypse 1-8) Cette concordance contribue largement à la justification de sa foi .

Le problème qui requiert toute son attention est la place donnée dans le christianisme au CHRIST et sa fonction dans l’histoire cosmique.
Au moyen-âge prévalaient deux conceptions de l’Incarnation de Jésus :la thomiste et la scotiste .
-pour la première la Création et la Rédemption étaient de deux ordres différents .L’Incarnation n’aurait pas eu lieu si l’homme n’avait pas péché .Le ‘’Fils de Dieu ‘’n’est apparu que pour racheter l’humanité et la conduire à son but .Il n’aurait pas été prévu dans la conception originelle du Monde.
- pour les scotistes le Christ est le but et le couronnement de l’ordre du monde .L’humanité est toute entière orientée vers lui..Cette conception lui prête la place centrale dans le cosmos ‘’Il est le premier en tout ‘’ dit Saint Paul.


La place du Christ est donc un problème crucial pour les chrétiens .Elle pourrait déterminer une religion conforme aux besoins de l’humanité en évolution La vision qu’en donne T.de C. est résumée par M.Cuénot. :’’Il y a d’un côté le Christ de la mystique chrétienne ,le consommateur si passionnément décrit par St Paul .Il y a de l’autre le pôle cosmique postulé par la science moderne et requis par notre nouvelle connaissance do monde pour nouer à son sommet l’évolution en marche…..Leur coîncidence future ,dont l’humanité prendra conscience, et qui se consommera à la Parousie, alliera Science et Mystique et permettra aux deux pôles de réagir l’un sur l’autre , d’échanger leurs attributs , le Christ devenant Cosmique, le Cosmos christifié devenant objet d’amour ‘’
Pour le Père ,la place du Christ dans l’univers coïncide avec celle occupée dans sa conception du monde par le point Oméga .Ce qui implique que
a-le Christ est organiquement lié au Cosmos dès la création b-le point Oméga est l’élément qui accorde à l’évolution cosmique son orientation et son unité définitive où la multitude humaine rejoint le Divin.

Mais l’évolution ne peut se faire sans déchet .De ce point de vue ,Teilhard considère le mal comme un sous-produit évolutif et inévitable résultant des ‘’résistances à la montée spirituelle inhérente à la matière’’.Toute évolution implique des désordres voire des échecs .
En conclusion Teilhard de Chardin tente de dessiner un chemin nouveau pour le christianisme où l’amour du monde en évolution irait de pair avec l’amour du christ ,où le nouveau chrétien aurait foi en l’avenir et s’adapterait aux nouvelles dimensions du monde.

C.Cuénot ,o.c.p.450


Dimanche 14 Avril 2013 12:50