Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

25 ans plus tard Teilhard de Chardin reprend la question du péché originel ( 1922-1947).

Les recherches scientifiques ont donné à l’Univers des dimensions nouvelles et ont démontré l’atomicité de l’étoffe cosmique .La théologie doit prendre en compte ces modifications.
Le péché originel ,tel que présenté jusqu’alors , demeure pour la pensée chrétienne un obstacle à une pensée élargie à l’Univers tout entier. « Pour des raisons physiques et théologiques nous devrions le traiter comme une réalité transhistorique affectant la totalité de notre vision expérimentale du monde » (page 221)

Jusqu’à maintenant pour les théologiens la mort était le corollaire du péché originel. La science démontre comme le pressentait déjà les grecs que la mort commence dès l’atome .De ce fait la mort ou péché originel affecte la totalité du temps et de l’espace . »S’il y a dans le monde un péché originel il ne peut qu’être partout et depuis toujours. »( page 222)
Suite au progrès de l’exégèse, les chrétiens se trouvent obligés de repenser le dogme du péché originel .Ce sont des renseignements sur la nature de l’homme que donnent la Genèse .Il serait vain désormais d’y chercher des repères historiques . « Qu’ arriverait - il si dans nos perspectives le péché originel était maintenu à son échelle ancienne ,c’est-à -dire comme un accident survenu vers la fin du tertiaire en un coin donné de la Terre .Alors le pouvoir du Christ se limiterait à un court et mince fuseau de l’univers autour de nous . »(page 222)

L’école alexandrine proposait une origine ‘’pan -cosmique ‘’du péché originel .Il y aurait eu :
- une 1ére phase avec la création d’un humain parfait :le 1er Adam
- puis une 2ème phase avec la désobéissance
- suivie de la chute dans le ‘’multiple’’
- et enfin une montée rédemptrice avec le 2ème Adam
Avec cette solution ,l’Univers ne se développe devant nous que sous la forme d’une évolution de l’humanité avec la mort partout et depuis toujours .Elle ne satisfait pas pleinement Teilhard de Chardin plus attiré par un 2ème type de solution .Pour lui le multiple de base serait non pas’ ’les débris d’un être pulvérisé mais la forme originelle , essentielle de l’être participé’ ’dont l’évolution a demandé une multitude de tâtonnements dans l’immensité de l’espace –temps et obligatoirement s’est imprégnée de douleurs et de fautes .

Au –dessus de la vie , ces désordres locaux ont signifié douleur puis péché .Alors le péché originel cesse d’être un acte isolé pour devenir un état . « Mais ceci même contribue à intensifier les caractéristiques dogmatiques de la chute »page 223

La rédemption vient remédier à cet état des choses lié à la création .Celle- ci entraîne une certaine immersion du Créateur dans son œuvre .Teilhard de Chardin propose que le mystère ne soit pas seulement éliminé mais reporté à sa vraie place c’est-à-dire TOUT en HAUT et DANS LE TOUT.

Mercredi 6 Juin 2012 08:29