Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






réflexion sur LE MILIEU DIVIN, Tome-4, 1ère PARTIE/Editions du Seuil


Catherine Godinot / DIVINISATION DES ACTIVITES
A l'époque où TDC a écrit le Milieu divin, beaucoup de chrétiens pensaient souvent que la sainteté était ± réservée à ceux qui s'étaient engagés dans les ordres religieux. Le travail de chacun, qu'il soit manuel, intellectuel, scientifique, artistique... n'était pas considéré comme susceptible de mener à Dieu. Le temps consacré à ces tâches « laïques » était du temps perdu pour rentrer en communion avec Dieu. La devise jésuite « Trouver Dieu en toute chose » s'oppose cependant à cette opinion et a sans doute inspiré TDC comme il le mentionne dès le début de ce chapitre du Milieu Divin.
Mercredi 30 Avril 2014 22:24

"Le Milieu Divin", 1er chapitre / Editions du Seuil


Jean-Pierre GIROUD / La Divinisation des activités, de la vie de l'homme, de ma vie
Citations de Teilhard

Le Milieu Divin, c'est exactement moi-même a aimé à rappeler Teilhard, parlant plus particulièrement de cette partie de son oeuvre.
Il y écrit sa vision de la nature fondamentale de l'homme et il désire avec intensité nous la faire partager.
Ce qu'il nous présente est une proposition logique, argumentée souvent difficile à comprendre et à admettre, qui touchera l’âme, dans la vérité originale qu'il pressent et qu'il veut nous faire partager.
Samedi 26 Avril 2014 17:19

LE MILIEU DIVIN, Editions du Seuil, 1ère partie pages 31 à 67
travail pour le 25/4/2014


Marcel Comby / DIVINISATION DES ACTIVITES
Pages 33 – 34 Teilhard ne précise pas ce qu’est pour lui la recherche de Dieu. En fait je parlerais plus volontiers de relation avec Dieu. Mais Dieu n’est ni un sentiment ni une idée ni une action. On ne doit donc pas se figer sur une opinion selon laquelle la recherche du divin réside dans une extrême concentration de l’esprit qui, à la limite, peut entraîner des troubles psychiques. Tout est dans une Sagesse qui consiste à entretenir en soi un juste équilibre entre prière articulée ou chantée et actions extérieures.
Jeudi 24 Avril 2014 11:36

Le MILIEU DIVIN, TOME-4, Editions du Seuil
Contraction de texte par JP Frésafond, 2e partie pages 71 à 102 (sujet pour le 23 mai 2014)


JP Frésafond, Contraction de texte, DIVINISATION DES PASSIVITES
Page 71 Par le développement de ses puissances, l’Homme découvre un champ d’action plus grand et il finit par adorer ce contre quoi il lutte ; voir le combat de Jacob contre l’Ange. Il est saisi par ce dont il croyait s’emparer.

Page 72 Le chrétien étant, en droit, le plus humain des hommes est soumis à ce renversement psychologique qui fond ensemble la joie d’agir et le désir de subir, il se développe moins en lui-même qu’il ne se perd en Dieu. Cela fait de l’Homme un serviteur, bien plus qu’un maître de l’univers.
Le moment est venu d’examiner le nombre et la nature de la divinisation de nos passivités.
Mercredi 23 Avril 2014 18:00

réflexion sur LE MILIEU DIVIN, Tome-4, 1ère PARTIE/Editions du Seuil
Sujet de travail à présenter le 25 avril 2014


Jean-Pierre Frésafond / DIVINISATION DES ACTIVITES (pages  31 à 67)
Sur la trentaine de points forts qui ressort de ma contraction de texte, j’en ai retenu onze car certains se recoupent ou sont indiscutables. Les citations sont entre guillemets.

1) Page 31 « Quand nous agissons spontanément, nous sommes menés par des choses que nous croyons dominer, en réalité, l’expression de notre énergie n’est que l’obéissance à une force supérieure inconnue et inattingible. »
Mercredi 23 Avril 2014 17:46

Réflexion sur le chapitre 1er du « MILIEU DIVIN, réunion du 25/4/14


citations de Teilhard de Chardin


Pour comprendre ce que Teilhard veut dire par « Milieu Divin », je suis revenue à son livre « Comment je Crois », chapitre 2 « Transformation Créatrice » que l'auteur définit ainsi :

-«TOUT mouvement bon est, en quelque chose de lui-même créateur. La création se poursuivant, à chaque moment, en fonction de ce qui existe déjà, il n'y a JAMAIS, à proprement parler, de "nihilum subjecti" (néant d'une matière sous-jacente)."


La transformation créatrice par l’Homme sur son environnement et en lui même s’opère en co-création dans et par le « Milieu divin » initial, toujours prégnant selon Teilhard au cœur du « Phénomène Humain ». Le Milieu Divin EST « L’Energie d’Evolution » dont l’Homme est empreint (qu’il le sache ou qu’il l’ignore); deux autres livres que nous avons étudiés préalablement par choix avisé de notre Président : cette progression de réflexion permet de mieux suivre voire d’admettre, ou de souffrir pour certains, le ton et la teneur du Credo chrétien de Teilhard.
Si l’Homme doit, réellement, trouver un équilibre entre le Divin et la chair qui le constituent, il ne peut le faire qu’avec les risques du funambule qui avance sur son fil. Telle est la « troisième voie », celle de l’Esprit qui souffle librement au-delà de la lettre, au-delà d'une morale qui ne serait que conventionnelle et dogmatique… « Aide toi, le ciel t’aidera » dit l’adage.

Ce préambule fait, considérons le schéma de la démarche foi et raison de Teilhard :

-Existence certaine du fait, et difficulté de son explication. Le problème chrétien de la sanctification de l’action.

-« Comment les perspectives du règne de Dieu ne bouleversent-elles pas l’économie et l’équilibre de nos activités »
-« Dieu et le monde »."Quel est celui des deux qui se fera le plus noblement adorer ? "


Comment résoudre et conjuguer cette problématique ? Teilhard propose deux solutions :

-Une solution incomplète :

"l’action humaine vaut, et ne vaut que par l’intention avec laquelle elle est faite. « Comprenez bien ceci : sur terre les choses ne vous sont données que comme une matière à exercice. » et cela ne donne pas l’espoir d’une résurrection » « Montrez à tous vos fidèles, Seigneur, comment dans un sens réel et plein, leurs œuvres les suivent »

-Une solution définitive :

-" tout effort coopère à achever le monde « in Christo Jesu ». Dans l’univers « tout esprit va à Dieu, en Notre Seigneur, tout le sensible, à son tour, est pour l’Esprit. » (…) car notre être spirituel s’alimente continuellement aux énergies innombrables du monde tangible."
-« Au sein de notre univers, toute âme est pour Dieu (…) mais, par ailleurs, toute réalité, même matérielle est pour notre âme. »


-Par la conjugaison de l’intention et de l’action et « par répercussion plus ou moins lointaine avec le monde spirituel, Tout effort devient communion et parfait le Christ dans sa totalité », est justifié l'idéal chrétien de l’effort humain, ou "divinisation des activités".
Etre saint ce n’est pas être parfait mais œuvrer pour établir le lien entre le Créateur et la Créature avec tous les ressorts de son être, y compris les plus improbables

Pour le chrétien, « l’intérêt est vraiment DANS les choses, mais en absolue dépendance de la présence de Dieu en elles. »

« En ce temps où s’éveille légitimement, dans une humanité près de devenir adulte, la conscience de sa force et de ses possibilités, c’est un des premiers devoirs apologétiques du chrétien de montrer, par la logique de ses vues religieuses, et plus encore par la logique de son action, que le Dieu Incarné n’est pas venu diminuer en nous la magnifique responsabilité ni la splendide ambition de nous faire nous-mêmes. »



CONCLUSION

Fresque de l’Anastasis (La Résurrection). Chora Church/Museum, Istanbul. “Il est descendu aux enfers”.
Le mot "enfers" suggère la profondeur de la matière où se cache l'infiniment petit, où résideraient la Mémoire et la Source Essentielle de Vie selon la science actuelle; là où l'action du Christ est venue régénérer (dans le sens de générer à nouveau), "justifier" l'histoire de l'humanité . "Tu es poussière (de particules élémentaires) i[et tu retourneras en "poussièreS" (de ces particules qui portent de manière indélébile les traces, la mémoire, de l'existence de chaque être humain. )

-depuis ses origines : la fresque montre le "Christ Cosmique" descendu aux enfers pour relever les mythiques Adam et Eve de la "poussière" de leurs tombeaux... c'est à dire chacun de nous depuis qu' advint le moment inconnu où ce qui allait devenir l'Homme atteint le niveau d'évolution et le statut d'Homme.
« L'homme est entré sans bruit ». « il a marché si doucement que, lorsque trahi par des instruments de pierre indélébiles qui multiplient sa présence, nous commençons à l'apercevoir – déjà du cap de Bonne Espérance à Pékin, il couvre l'ancien monde ». Teilhard de Chardin, "LE PHENOMENE HUMAIN"

-jusqu'à son accomplissement.

"Par Lui, avec Lui et en Lui" s'opère la divinisation de nos actions.




Anne-Marie Tisserand / LA DIVINISATION DES ACTIVITES
Dimanche 20 Avril 2014 15:35

Emmanuel Ransford, Physicien épistémologue fera une conférence d'ici la fin de l'année 2014 pour l'Association Lyonnaise Teilhard de Chardin à Brignais (69530) Le président, J.P. Frésafond


Marcel COMBY / Analyse de la pensée d’Emmanuel Ransford . Voir note de bas de page (1)
Schématiquement, il y a deux façons d’aborder la physique. La première correspond plus à une sensibilité de mathématicien et de technicien. Elle consiste à élaborer des calculs qui résolvent des problèmes concrets et à vérifier le bien-fondé des découvertes par l’expérimentation dont on mesure la rigueur. L’autre correspond plus à une sensibilité de philosophe. Elle consiste, au-delà des calculs et du savoir purement scientifique, à s’interroger sur le sens de ce que la physique révèle sur la réalité et sur ses fondements. Ces interrogations se sont multipliées avec l’avènement de la physique quantique.

 
Dimanche 6 Avril 2014 12:48

Comment Je Crois / chapitre (?) travail de rattrapage





Les scientifiques de toutes disciplines sont enfin d'accord sur la véritable nature du phénomène humain. Il n'est plus considéré comme une anomalie de la création apparue par hasard suite a un concours de circonstances exceptionnelles. Ils reconnaissent que l'Homme appartient a un Tout et que sa venue est bien la conséquence d'arrangements corpusculaires et d’intériorisation psychique issus de cette formidable possibilité qu'est l'Union Créatrice qui entraîne la vie dans un sens de convergence vers du toujours plus.

Dans la phase inorganique,organique,vivante,puis dans le pré humain,et l’hominisation, pour évoluer, la matière, par le jeu de l'union créatrice a eu besoin de l'énergie thermodynamique préparée et emmagasinée dans la terre. Mais en phase d'humanisation l'homme possédant la conscience réfléchie et la liberté d'agir sur le passé et sur le futur doit prendre part a cette évolution afin de la poursuivre. A cette fin et a ce stade, une nouvelle énergie est nécessaire, nommons la « psychique », alimentée par le goût de vivre .
L'humanité est actuellement a la croisée des chemins; il n'y en a que deux.
-La voie du nihilisme ,où l'homme considère que ce monde n'a pas de sens ,que cela ne vaut pas la peine de poursuivre car, de toute manière, la mort nous attend et qu'il n’existe rien au delà; àquoi bon! L'homme désenchanté avance dans la désespérance sans but, son énergie psychique n'étant pas alimentée il devient vide ,terne et entraînera l'humanité dans une impasse.
- La voie de l’émerveillement où l'homme considère que ce monde a un sens de donc un sens de signification. Émerveillement devant la beauté de notre terre ,émerveillement devant la structure de l'univers, émerveillement devant cette création évolutive sortie du rien.....L'homme actuel doit revenir aux sources de la pensée Grec et rechercher les trois « B »,le Bon,le Bien,le Beau.

A l'énergie physique moléculaire et atomique qui donne naissance et alimente la Vie, il faut maintenant ajouter cette énergie psychique d'attrait, de désir, de volonté en appui, guidée et tirée par cet émerveillement que l'homme obtient par son regard, par son écoute, par sa pensée sur le monde.

Il est beau de s’émerveiller. Il est tragique de ne pas en être capable. La Beauté du monde est utile c'est elle qui donne la force de vivre, qui donne en vérité la Raison de croire ce qui caractérise l'Homme. Beauté et Raison nous lient a l'Univers. La Foi en cette création en découle.

Ainsi donc voici reliés dans une même perspective le monde physico-chimique de la matière et le monde de la Foi .La foi non plus seulement voie d'évasion hors de notre monde, mais bien un co-principe de l'évolution vers le point Oméga cher a Teilhard .L’Homme à ce stade doit et peut atteindre le Divin.

Mais pour que cette énergie « pensée énergisante » psychique,spiritualisante humanisante nous entraîne ,il y faut deux conditions :
-La première, que les pensées philosophiques,scientifiques ,religieuses montent de plus en plus vers une religion universelle de rassemblement
-La seconde est de remarquer que parmi toutes les religions « essayées « au cours des temps aucune ne pourra survivre si elle n’est pas capable d'activer « le goût de vivre sur Terre et de vouloir atteindre le Divin.

C'est pour cette raison que le christianisme est en tête parmi les différentes croyances parce qu'il se montre apte à survivre dans un univers passé de l'état cosmos a l'état de Cosmogénése. le christianisme dégage les valeurs essentielles nécessaires pour construire un homme nouveau pour un monde aimant et aimable. Il crée un Être Participant c'est a dire un Être issu de l'évolution atteignant, grâce a sa liberté, l'envie de rejoindre Dieu en cherchant toujours le plus dans une cosmogénèse personnalisante.

Le christianisme enseigne que toute Vie participe a l’œuvre de la création. C'est une religion dynamique de l'effort : effort pour soi ,effort pour les autres, effort pour le monde ,pour Dieu. Elle embrasse l'Univers entier, mais aussi le plus profond des cœurs en faisant communiquer l’Immense avec l'Intime .

Cette liberté créatrice remise aux Hommes se fait dans l’émerveillement, la gratitude envers la vie dans la rencontre de la pensée avec le Cosmos, avec le génie des créateurs ,avec la recherche scientifique, avec l'amour partagé.

Rappelons deux phrases essentielles du Christ :

Cherchez et vous trouverez......
Aimez vous les uns ,les Autres comme je vous ai aimé

Vendredi 4 Avril 2014 14:46

Comment je crois (1934) Editions du Seuil





Désormais la question de l’évolution sur terre ne se pose plus .Il est accepté par tous -ou presque -que l’humanité n’est pas née d’un seul homme et d’une seule femme mais est apparue il y a plus de 2 milliards et demi d’années selon les dernières découvertes ( little foot)en Afrique du Sud d’un phylum particulier de primates
Arrive maintenant avec les progrès scientifiques l’idée d’une vie possible sur d’autres mondes. Tous les jours des exo planètes sont découvertes et chacune d’elles pourrait-être une nouvelle Terre.
Parmi les milliards et les milliards d’étoiles de notre système solaire ,il est probable que nombre d’entre elles peuvent présenter la possibilité d’une vie pour peu qu’elles contiennent les éléments indispensables à la vie :eau, carbone ,azote…Certes ,il a fallu sur Terre des conditions très particulières pour que puisse apparaitre le vivant mais pourquoi n’en serait-il pas de même dans un autre monde ?
Cependant,si un jour nous rencontrons sur une autre planète une forme de vie ,complètement différente de la notre ,saurons-nous la reconnaitre ?
Rassurons-nous, si l’on en croit Nicole Douarin ,biologiste,(auteur’ ’AstéroÏdes :la Terre en danger’’)la découverte sur des météorites de bases azotées dont sont constituées l’ADN et l’ARN renforce l’hypothèse d’une origine exogène de la vie ce qui peut laisser supposer que si la vie existe ,elle pourrait être à peu près la même partout dans l’univers .’’
Donc oublions les petits hommes verts et autres créatures issues de l’imagination des auteurs de S.F.et penchons-nous sur l’existence de nos possibles voisins .Bien sûr il peut y avoir de la vie sur ces planètes mais quand est-il du CHRIST ? On peut imaginer qu’il est aussi apparu là-bas , CHRIST analogue au nôtre ou différent parce-que sur un monde différent mais de nature divine comme l’était JESUS .
TEILHARD croit à un CHRIST cosmique, aussi vaste que l’Univers .Le CHRIST est venu sur Terre parmi les hommes ;il était un élément du monde et il ne peut donc être écarté de l’évolution du monde .En s’universalisant le CHRIST ne se disperse pas,au contraire il se recentre dans l’univers tout entier.
quant à moi il me semble inimaginable face à l’immensité du Monde,à toutes les possibilités de dispersion de l’esprit que nous puissions ,un jour ,nous retrouver tous hommes d’ici et d’ailleurs dans la même énergie d’amour .
TEILHARD est confiant:<<Dans l’Univers entier, de même que sur la Terre, il y aurait un avant et un après l’INCARNATION .Pour que l’œuvre de divination du CHRIST s’étende universellement,il suffit que ,sur chaque planète pensante ,DIEU ait suscité et suscite jusqu’à la fin, des prophètes et des prêtres à qui serait révélée la connaissance et communiquée la grâce de l’INCARNATION rédemptrice>>page 281

Jeudi 3 Avril 2014 15:18