Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






Marcel COMBY / La quatrième blessure de l’histoire
Il s’agit de la révolution digitale qui s’inscrit dans la longue marche philosophique, scientifique et technologique de l’humanité.

Selon Freud, la première blessure fut, avec Copernic, la fin du géocentrisme. L’homme n’est plus au centre de l’Univers car c’est notre planète qui tourne au soleil et non l’inverse.
Mardi 24 Février 2015 12:21

ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE


Jean-Pierre Frésafond / contraction de texte, chapitre 3 LA COMMUNION AVEC DIEU,à présenter le 28/3/2015
(NDLR : interprétation sous toutes réserves)

A) LE MONDE DES AMES

La particularité du christianisme est d’être une religion des âmes. Tandis que les « dévots de la terre » (NDLR : probablement les panthéistes ?) ne peuvent se tourner que vers un « devenir » , ou une collectivité en quelques termes inférieure de la matière. Quant au chrétien, il croit abriter une substance immortelle, en vue de laquelle tout se meut dans l’univers. Le cosmos ne serait qu’une tige flétrissable, tout ce qu’il peut véhiculer ce sont les âmes, seuls vecteurs de pérennité.
Lundi 23 Février 2015 14:54

REFLEXION A PRESENTER LE 27/2/2015


Jean-Pierre Frésafond, Chapitre 2 / COMMUNION AVEC LA TERRE
Dans ce que j’ai compris, je suis d’accord avec ce qu’écrit Teilhard dans ce chapitre dense, complexe et difficile à analyser. La difficulté vient autant du style d’écriture que des astuces de présentation que sont les redites sous des angles de vue différents, ainsi que des contradictions voulues pour mettre en valeur sa thèse préférée comme le panthéisme nuancé à l’infini. Heureusement, dans d’autres livres Teilhard traite plus simplement du panthéisme.
Lundi 23 Février 2015 14:43

réflexion présentée le 23/1/2015
ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE


Christiane Latraiche / à propos du chapitre 1er
Le texte de Teilhard invite à l’intériorisation. En ne considérant la plupart du temps que l’extérieur des choses ou partie visible de l’iceberg, l’intérieur des choses nous échappe. D’où l’intérêt de se recentrer, soit avec l’aide d’agents pastoraux, soit par d’autres méthodes afin de retrouver notre dynamisme intérieur. Cette remise en question est nécessaire pour prendre humblement conscience de nos faiblesses, nous ouvrir aux autres. « C’est dans la faiblesse que je suis fort » (Paul, 2e épitre aux corinthiens, ch. 12) Cette espérance engage à voir notre position dans l’Eglise .
Dimanche 22 Février 2015 12:57

Réflexion à présenter lors de la réunion du 27/2/15


Marcel COMBY / Communion avec la Terre / Chapitre 2, ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE
Les découvertes en mécanique quantique ont mis en évidence la double nature des particules subatomiques : ondulatoire et corpusculaire. Ce qui fait que le XXe siècle nous a apporté une formidable révélation concernant la matière. Celle-ci ne peut plus être cette entité qui s’oppose à l’esprit de manière absolue. D’ailleurs les lois de la physique moderne confirment les concepts qui régissent les grandes traditions mystiques de l’Asie. On ne doit pas considérer l’univers comme une collection d’objets physiques et les atomes comme un ensemble de briques élémentaires non sécables, mais plutôt comme un réseau complexe de relations entre les différentes parties d’un tout unitaire. Dans le Bouddhisme, l’image universelle de l’étoffe cosmique joue un rôle essentiel. Lothar Schäfer, dans son livre : « In Search of Divine Reality », utilise le terme: “ mind – like background” en parlant de l’ensemble des choses composant l’univers. Et là on rejoint étrangement les visions holistes de Teilhard de Chardin qui s’exprimait plusieurs décennies avant ce physicien américain.
Dimanche 8 Février 2015 16:48