Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






Marcel PRADINES / LE MILIEU MYSTIQUE
Dans les écrits « du temps de la guerre » Teilhard analyse ce « phénomène »,avec raison et émotion.Sa grande culture scientifique, philosophique, chrétienne nous entraîne a découvrir la conjonction de cinq cercles a franchir ; celui de la présence, de la consistance, de l'énergie, de l'esprit, de la personne.
Vendredi 30 Octobre 2015 16:25

Interprétation possible des 5 cercles selon Teilhard


Anne-Marie Tisserand / PENTAGRAMME du  MILIEU MYSTIQUE DANS la CREATION

pentagramme.docx pentagramme.docx  (134.96 Ko)

Ce chapitre semblait, en apparences, facile à synthétiser du fait de l'ordre en 5 cercles donné par Teilhard, cependant il n'en est rien car chaque étape ne se stratifie pas nettement mais est en osmose avec la suivante ... ou la/les précédente(s) ! Il y a manifestement interpénétration du fait de la "Présence initiale" du 1er cercle qui est d'ores et déjà un tout en tout qui ne fait qu'un. Présence unique , fondamentale, du Christ cosmique par qui « nous sommes présents les uns aux autres » . Elle est un « milieu universel » qui immerge et infuse, toute manifestation de la vie, passée, présente et future : passage de la transformation créatrice par l’Alpha jusqu’à l’Omega, « le Début et la Fin » du « JE SUIS ».(cf Apocalypse)
Jeudi 29 Octobre 2015 11:15

Renée  Joubert /  		Le Milieu  Mystique
Teilhard de Chardin développe dans le Milieu Mystique (1917) la construction du monde qu'il a élaborée peu à peu dans le désordre qui l‘entoure.
Malgré l'horreur de la guerre, tel Saint François d’Assise, il découvre autour de lui, dans des joies simples l'évidence d’un autre monde qu’il appelle le Monde Mystique. Ces moments d’extase lui permettent de rompre avec le sentiment de solitude et de découragement qu’il peut éprouver parfois.
Mercredi 28 Octobre 2015 09:58

Écrits du temps de la guerre (Pages 133 à 167)


Marcel COMBY / Le Milieu mystique
La mystique est ce qui a trait aux mystères. Le terme relève principalement du domaine religieux, et sert à qualifier ou à désigner des expériences spirituelles de l'ordre du contact ou de la communication avec une réalité transcendante non discernable par le sens commun ou les démonstrations scientifiques. « Mystique » vient de l'adjectif grec μυστικός (mustikos) et du verbe μυέω (muéô) qui signifie initier ou enseigner. La mystique relève donc de la connaissance du mystère ou d'un mystère. La notion de mystique a été développée dans le christianisme en rapport avec une conception biblique et plus particulièrement paulinienne du mystère selon laquelle ce dernier s'identifie avec la révélation de Dieu en Jésus-Christ. Mais pour parler de la mystique chrétienne, il faut avoir recours au symbolisme. Appelons symbole cette possibilité de transparence de toute chose. On doit dire « telle chose du monde a sa réalité en Dieu et qu’elle est présente à nos yeux superficiels l’illusion d’être réelle sur son plan. »
Vendredi 9 Octobre 2015 18:40

ÉCRITS DU TEMPS DE GUERRE


Renée JOUBERT  / Le néant de la multitude
Qu'est-ce que la multitude pour Teilhard ? A la manière naturaliste, il désigne par ce mot la matière dont nous sommes issus, matière naturelle contenant une part d'esprit .

La multitude apparaît comme un bouillonnement larvaire qui peut absorber nos efforts si notre attention se disperse : ” Tout relâchement de notre esprit ramène la substance brute (page 113) " Il est facile de freiner la spiritualisation de la terre mais Anéantir le Monde physiquement, ce serait le réduire en poussière ”. Cette idée de poussière; grains multiples dispersés, est à l'opposé de l'unité dans le Christ programmée pour la fin des temps.
Vendredi 2 Octobre 2015 17:18