Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






Galerie

Chapitre extrait du livre de Teilhard "ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE"


Renée JOUBERT / L'ETERNEL FEMININ
Ce texte de Teilhard est un poème sur l'amour et un hommage rendu à la femme .
Dans ce que l'on a coutume de considérer comme une matière inerte Teilhard voit au contraire des mouvements permanents, frémissements et fusion des atomes : « Tout dans l'Univers se fait par union et fécondation ,par rassemblement des éléments qui se cherchent et se fondent deux à deux et renaissent en une troisième chose " (page 253)
« Ce frémissement léger qui a insinué dans les atomes (...)le désir inquiet ,inconscient et tenace de sortir de leur solitude et de s'accrocher à quelque chose qui fût extérieur à eux-mêmes » (page 253)
Cette force par laquelle " tout se meut et se coordonne " Teilhard la nomme " l'Essentiel Féminin »
Cette attraction de création, pour lui, ne peut être que l'amour et il souhaite ardemment que " quelque chose d'aimant constitue la nature la plus profonde de l'Univers en expansion ."
Lundi 30 Mai 2016 11:57

chapitre extrait des Ecrits du temps de la guerre


Jean-Pierre GIROUD / l'éternel féminin
Ce chapitre s'il est très dense dans les idées qu'il nous donne , reste cependant en de nombreux passages, complexe, difficile à comprendre; des concepts, nous le verrons, semblent contradictoires ou tout au moins être réduits à n'être compris que par bien peu de personnes. Essayons de déchiffrer quelques unes des pensées de ce texte.
Au début il est fait référence aux origines de la création;
Il écrit:
Dimanche 29 Mai 2016 19:28

Réflexions au clair de la lune qui illumine les tranchées en 1917
dans « Ecrits du temps de guerre »


Catherine Godinot / LA GRANDE MONADE
La grande monade est le titre d'un manuscrit retrouvé dans les tranchées de la guerre de 14/18. Il avait été écrit au cours de soirées vécues dans ces tranchées par Pierre Teilhard de Chardin au clair de la lune. Son premier sous-titre était : « Fantaisies sérieuses …. au clair de lune ». Cette œuvre poëtique décrit l'émotion qu'a pu ressentir Teilhard devant ce spectacle de clair de lune et y associe la réflexion que cette vision lui a suggérée sur l'évolution de l'Humanité. L'observation des modifications de l'aspect de la lune depuis sa forme de croissant fin à celle d'une sphère qui éclaire et domine l'horizon des tranchées entourées de monticules de terre noire oriente en effet ici sa pensée sur l'évolution de l'Humanité.
Samedi 28 Mai 2016 20:28

Ecrits du temps de la guerre (Pages 249 à 262)


Marcel Comby / L’Eternel Féminin /La femme dans les textes bibliques

Teilhard de Chardin a écrit dans son livre « Comment je crois » page 213 :

« Créer, donc, pour Dieu, c’est par définition s’unir à son œuvre, c’est-à-dire s’engager d’une façon ou de l’autre dans le Monde par incarnation. Or « s’incarner », n’est-ce pas ipso facto participer aux souffrances et aux maux inhérents au Multiple en voie de pénible rassemblement ? Création, Incarnation, Rédemption : vus à cette lumière les trois mystères ne deviennent plus en vérité, dans la Christologie nouvelle, que les trois faces d’un même processus de fond… »
Samedi 14 Mai 2016 17:17