Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






Galerie
ASSOCIATION LYONNAISE PIERRE TEILHARD DE CHARDIN
Présentation

D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?
Telles sont les questions que la sagesse impose à toutes personnes en quête de sens. C’est à cet aspect fondamental de notre réalité que notre association tente de répondre en s’appuyant sur l’oeuvre scientifique, philosophique, spirituelle et mystique du père Pierre Teilhard de Chardin, tout en s'appuyant sur les connaissances acquises depuis sa disparition en 1955. Pour cela, un des nombreux ouvrages de Teilhard est mis à l’étude pour l’ensemble des adhérents. Notre groupe de lecture se réunit ensuite une fois par mois pour lire les réflexions de chacun sur le sujet en cours, pour ainsi créer des échanges fructueux entre les membres dans le respect des différences et des remises en cause des uns et des autres. Pour ceux qui l’acceptent, ces travaux sont régulièrement mis en ligne sur le site de associationlyonnaisre-teilhard.com, site que nous vous invitons à découvrir. Ces travaux se présentent sous forme d’articles ou de commentaires. Même si l'origine de cette réflexion est profondément chrétienne, elle s'adresse à toutes personnes de toutes croyances, ouvertes aux dimensions spirituelles et universelles des êtres et des choses.

Notre Association, émanation indépendante de l’Association parisienne « Les Amis de Teilhard de Chardin » a été créée en octobre 2007 par Jean-Pierre Frésafond qui en a assuré activement la présidence jusqu’en mai 2015.
Vendredi 17 Mars 2017 05:05

ETUDE DU CHAPITRE DU LIVRE "ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE"


Catherine GODINOT / TERRE PROMISE
Dans le chapitre intitulé « Terre promise » de l'ouvrage « Ecrits du temps de Guerre », Teilhard de Chardin (TDC) nous décrit les déceptions qu'il ressent en voyant le comportement des hommes maintenant que la Paix a été signée :
« Alors, dit-il, ce n'était donc que cela la Paix ». Durant les années de souffrance, lui et ses compagnons se battaient avec courage, soutenus par l'espoir de Paix en pensant lutter pour un monde nouveau. « Après cinq années de nuit, le jour a fini par éclairer les champs de bataille, et ce jour que tous attendaient apparaît tout aussi morne et triste que ceux qui les avaient précédé.
Les hommes qui se serraient les coudes dans le stress du danger se recroquevillent dans un repli sur soi égoïste et jaloux. A quoi ont servi tant d'efforts et tant d'abnégation pour s'être si bien battu ? La question de savoir à quoi ça sert nous harcèle encore aujourd'hui pour tout ce qui nous entoure:
Jeudi 23 Février 2017 12:27

Chapitre écrit à Bade en 1919, extrait du livre "ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE"


Renée JOUBERT / TERRE PROMISE
Teilhard a écrit ce texte au retour d'une permission en France. Il est effaré par ce qu'il a entendu .Il a pu se rendre compte de la déception de ses compatriotes. Le peuple retrouve le pays comme il était avant la guerre.” À nouveau c'est le règne de beaucoup de vice, beaucoup d'exploitation éhontée, beaucoup d'utilitarisme”.

La déception est d'autant plus grande que la paix était tellement attendue: ” La paix qui nous donnait le courage de tenir et d'attaquer parce que nous pensions lutter pour un monde nouveau.”

Le bilan au sortir de la guerre est négatif aux yeux des hommes. Ils éprouvent un dégoût profond et sont révoltés que tant de mal ,tant de souffrances, tant de malheurs se révèlent inutiles. Tant de familles ont été éprouvées au plus profond d'elles-mêmes par la perte d'êtres chers !. Le pays ravagé n'est plus qu'un champ de ruines
Vendredi 10 Février 2017 17:58

chapitre extrait du livre "ECRITS DU TEMPS DE LA GUERRE (Pages 397 à 413)


Marcel COMBY / L'ELEMENT UNIVERSEL
Teilhard veut signifier, par ce titre, qu’il s’agit d’une réalité physique universelle qui met l’être humain en relation avec l’Absolu. Il écrit (Page 408) :
« En chaque créature, en plus des caractères matériels, spirituels, individuels que nous lui connaissons, il existe physiquement (en vertu de l’élection du Christ à être Chef de l’Univers) une certaine relation de tout l’être à Jésus – une adaptation particulière de l’essence créée à Jésus – quelque chose de Jésus, en somme, qui prend naissance, se développe, et donne à l’individu entier (même naturel) sa personnalité ultime et sa valeur ontologique dernière »
Vendredi 10 Février 2017 14:10

Chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Marcel PRADINES/ TERRE PROMISE
La grande guerre de 14:18 vient de se terminer. Teilhard y a participé en tant que brancardier. Il livre son état d’âme et ses réflexions sur ce qu'il a vu et vécu .Il débute par : « Alors ,ce n’était que cela la Paix ! »

Dans ce texte, il me semble retrouver la démarche volontaire de Descartes ,lorsque celui ci l'exerce, avec raison ,sur l'analyse de la vérité et du réel ; bien qu'ici ,ce soit tout de même une analyse faite à partir du ressenti et d’un constat vivant. En effet Teilhard est envahi par la suite logique de sentiments resentis successivement : de la perplexité, donc du doute, découvrant l'angoisse, nécessitant la réflexion laquelle conduit tout de même a l’émerveillement, apportant ainsi la certitude.
Vendredi 10 Février 2017 13:50

Chapitre extrait « Ecrits du temps de la guerre . »


Christiane LATRAICHE / TERRE PROMISE
« ALORS CE N’ETAIT DONC QUE CELA LA PAIX . » Teilhard est déçu, il pensait qu’après les monstruosités de la guerre le calme reviendrait ,que le monde prendrait conscience et que les esprits seraient plus calmes .

Point besoin d’être particulièrement méchant pour faire un mal considérable, il suffit d’être enthousiaste (André Comte -Sponville). Les croisades , Daech , Robespierre , Hitler . Il faut une raison pour faire le mal . mais que faire pour empêcher les guerres . Jésus ,tout pacifique qu’il se voulut n’en annonçait pas moins qu’il apportait « non la paix mais la guerre ».Cela condamne t-il son message ? Non, puisqu’il existe en effet des justes ou des violences nécessaires .
Vendredi 10 Février 2017 13:40

Chapitre extrait « Ecrits du temps de la guerre . »


Christiane LATRAICHE / FORMA CHRISTI

Dans ce chapitre le mot « Ame » revient très souvent . Comment décrire ce terme et quelle différence entre : Esprit et Ame ……
Sans matière il n’y a pas d’âme, c’est cette dernière qui nous conduit à Jésus .Jésus qui s’est fait homme et qui nous entraine avec lui vers l’âme du monde. Cet enrichissement de l’âme : par la création ,l’éveil aux autres, la puissance d’aimer nous pousse vers l’épanouissement humain .
 
Mardi 31 Janvier 2017 19:24

Chapitre extrait du livre "ÉCRITS DU TEMPS DE LA GUERRE"


Marcel COMBY / Note pour servir à l'Évangélisation des temps nouveaux
(Ecrits du temps de la guerre, pages 363 à 381)

     Dans la symbolique chrétienne, il y a le Ciel et la Terre, Dieu et la nature, le sacré et le profane, le divin et l’humain. Dans l'Occident chrétien, le pouvoir a été réparti entre autorités temporelles et spirituelles :
•    à l'Église était reconnu un pouvoir spirituel exercé sur les âmes, concernant le salut à travers la définition et le maintien du dogme (tradition, conciles...) dans le cadre de la religion ;
•    aux souverains et aux pouvoirs civils était reconnu le pouvoir temporel, restreint aux affaires humaines et à l'ordre social, et exercé sur les corps et sur les biens.
Samedi 14 Janvier 2017 08:35

Où cours tu donc ?


Marcel COMBY
La compression du présent et le sentiment d’urgence
      L'homme contemporain construit sa vie dans un présent qui fuit sans cesse. Car si nous arrêtons une seconde de courir – après le travail, nos courriels, nos rendez-vous, nos obligations, notre argent, après le temps qui file – nous tombons dans un état de malaise psychologique qui parfois aboutit au burn out. A cela s’ajoute la crainte du chômage et les conflits familiaux.  Le temps désormais s'accélère et nous dévore, L'accélération technique, au travail, sur les écrans, dans les transports, la consommation, a mené à l'accélération effrénée de notre rythme de vie qui a précipité l’arrivée d’un  changement social plus ou moins radical.
Jeudi 5 Janvier 2017 19:20

chapitre extrait du livre "Ecrits du temps de la guerre"


Christiane  LATRAICHE / la foi qui opère
QUEST CE QUE LA FOI ? Difficile à expliquer.
Selon Teilhard Jésus nous a apporté un pouvoir physique nouveau d’agir sur notre monde temporel.
Le devoir d’un chrétien est de semettre au travail ; un travail de fourmi.
Selon l’Eglise la foi est une lumière surnaturelle, la révélation, donnée par Dieu aux hommes. Sa parole est donnée pour éclairer leur intelligence afin de mouvoir leur volonté .
Lundi 2 Janvier 2017 11:15

1 2 3 4 5 » ... 74