Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

En lien avec "tangentielle/Radial" (dehors et Dedans des choses) ou "il était une fois" du 11/4/09


Ce phénomène s’appuierait sur un vecteur dit « tangentiel » , considéré comme l'essence matérielle du monde ; les apparences du monde concret. Cette enveloppe subit indéfiniment les cycles de naissance, de mort , d'évolution que nous connaissons. Malgré ce "dehors" (sic Teilhard) et l’aspect désordre lié au travail des choses, la tangentielle est le précieux creuset alchimique du monde , où est déposé une réalité spirituelle nommée « radial » (le "dedans" pour Teilhard). C’est dans ce noyau, dans et par cette pierre philosophale que la quintessence du monde s’élabore lentement depuis les origines. Pour parler simplement, on pourrait dire que la radiale est une sorte de Présence organisatrice universelle. Certes, cette Présence est morcelée ("ponctiforme" écrit Teilhard) mais la Lumière de l’Esprit sublime la matière et, en corollaire, la matière fécondée d’Esprit est unifiée, ennoblie, transcendée ("Ceci est mon Corps/Ceci est mon Sang").

C'est pourquoi, et en dépit de son apparente fragmentation, le monde me fait penser à un hologramme (1) qui possède quelques propriétés dont la plus étonnante est que, si vous le
découpez, sur chaque fragment vous verrez l'objet en entier !

Bien davantage qu’un puzzle éparpillé, je me représente le monde comme un hologramme brisé mais dans chaque brisure (au centre de chaque être humain) se trouve l'intégralité du programme, incluant la totalité de l' image potentielle à venir … Cette image à venir ainsi "sur centrée" (TDC) est le but suprême de la Création que la pensée chrétienne nomme « Nouvelle Jerusalem ».

C’est ainsi que se joue la « sublime physique des centres » (expression de TDC) sous l’action et l’attraction du Centre des Centres, le point Oméga, le Chist, pour nous chrétiens. Notons que, même si Jésus déclare "Avant qu'Abraham fût, je SUIS" dans Jean VIII/58, l'expression « Alpha Omega » (le début et la fin) ne se trouve que dans l’Apocalypse, qui symbolise le point de convergence de tous les grains de pensée, à la fin du monde . CEST le PASSAGE de la FRAGMENTATION à l'UNION TOTALE. Cette prise de conscience explique bien, pour moi, l' effet hologramme. Telle est l’œuvre « alchimique » à entreprendre par chacun.

Pour plus de compréhension, j'invite le lecteur à lire le "PROLOGUE" de Jean.



(1) FABRICATION D'UN HOLOGRAMME

Pour fabriquer un hologramme, il faut
• un film photographique,
• un objet à holographier (et non pas photographier),
• un laser de faisceau large, ainsi qu'un miroir semi-réfléchissant.
Recette :

Grâce au miroir semi-réfléchissant, on sépare le faisceau laser en deux : une partie est réfléchie par le miroir, l'autre le traverse. Un des deux faisceaux va éclairer l'objet à holographier. L'objet va évidemment réfléchir la lumière, et une partie de cette lumière va arriver sur la plaque photographique. L'autre faisceau va directement sur la plaque photographique. La lumière réfléchie par l'objet et celle directement issue du laser se rencontrent donc sur la plaque photo - au niveau de la plaque photo, ces deux lumière produisent des interférences. Il y a des endroits où les deux faisceaux arrivent, qui ne sont en fait plus éclairés (les deux faisceaux s'annulent), d'autres où au contraire, les deux faisceaux se renforcent. La plaque photo est impressionnée par ces interférences, et elle les conserve.

L'une des propriétés caractéristiques de l’hologramme est que la lumière qu'il renvoie est exactement celle que l'objet éclairé par le laser émet. Un hologramme, c'est comme une fenêtre sur un objet. C'est pour cela qu'on a vraiment l'impression de voir l'objet en relief : vous ne verrez pas la plaque photo de la même manière selon l'endroit d'où vous la regardez. Comme vos yeux sont à des endroits différents, chacun reçoit bien une image différente. Votre cerveau reconstitue alors le relief, et a l'impression de voir l'objet tel qu'il était, très exactement, au moment ou il a été holographié. On peut même, en changeant de place, tourner autour, et voir des détails d'un côté qui étaient cachés de l'autre ! Si vous holographiez une loupe et ce qu'elle regarde, l'hologramme vous donnera toujours l'impression que vous regardez à travers une loupe.
i[

Samedi 6 Juin 2009 15:46