Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






chapitre extrait du livre "LE PHENOMENE HUMAIN"


Christiane LATRAICHE / «   AU     DELA   DU   COLLECTIF     :   L’ HYPER - PERSONNEL   . »

« Non l’homme n’arrivera jamais à dépasser l’homme en s’unissant à lui-même . »

En dépit de toute apparences contraires ,l’humanité peut très bien avancer . Il faut aller vers un changement de civilisation . Des mouvements sont entrain d’évoluer dans ce sens , nous ne pourrons plus séparés société et nature, nous devons réapprendre à contempler le monde ; à produire pour jouir de la production et non de consommer, tout en ré-examinant la transformation de la conscience . En vivant dans l’instant présent, nous transcendons notre égo et accédons à « un état de grâce de légèreté , de bienêtre ». Comprendre le principe fondamental de la présence, en tant qu’observateur de ce qui se passe en nous, avec les outils, nombreux, de transformation à notre disposition .

Dans ce chapitre,Teilhard de Chardin fait souvent allusion à la noosphère pour nous faire prendre conscience du tout dans lequel nous sommes , tout en étant distincts les uns des autres , sans confondre « individualité et personnalité » « .Le bout de nous même, le comble de notre originalité, ce n’est pas notre individualité, mais notre personne ……nous ne pouvons la trouver qu’en nous unissant » .Laissons tomber notre égo ,c’est le plus grand travail de toute une vie, il est le moteur ou quelquefois le frein de notre évolution . Il est très vulnérable et inquiet ,il se sent constamment menacé ,une émotion est une réaction du corps au mental ,l’émotion générée par ce message est la peur . Pour l’égo, la mort est toujours au détour du chemin .
La mort que nous cherchons à éliminer à tout prix, nous dépouille de tout ce qui n’est pas nous « le secret de la vie est de mourir avant de mourir »et de découvrir que la mort n’existe pas . Le moment est venu de changer nos mentalités , de trouver du plaisir dans le travail ,le moment d’aller de l’avant et de laisser ses peurs. Tant que l' égo et le mental mèneront notre vie nous nous sentirons mal à l’aise . Tôt ou tard il faudra renoncer à la reconnaissance , à l’histoire personnelle et familiale aux formes d’identifications collectives, politiques, ,nationalistes ,raciales ,religieuses. Difficile à croire mais on connaîtra la vérité par l’expérience ,au plus tard au moment de la mort .

Le manque de rationalité des individus qui étant encore esclaves de leurs passions suivront la loi plus par peur de la punition que par adhésion profonde, si l’obéissance extérieure est plus forte que l’activité spirituelle, selon Spinoza, nos démocraties risquent de s’affaiblir . C’est pourquoi l’éducation des citoyens est si importante, ne se limitant pas à l’acquisition de connaissances générales , mais doit aussi à enseigner le vivre ensemble ,la citoyenneté ,la connaissance de soi et le développement de la raison .
Les citoyens davantage mus par leurs émotions que par leur raison pourront élire des dictateurs ou des démagogues .
A l’heure actuelle tout est fait pour nous faire vivre dans la peur ,les médias ,la télévision …. Nous devons réagir et ne pas nous laisser porter par l’émotion . La véritable révolution est intérieure, en se transformant soi même on changera le monde .
L’amour meure au contact de l’impersonnel et de l’anonyme ……. Pour s’aimer il est essentiel de coexister . » L’amour doit évoluer tout au long de la vie .

Samedi 15 Septembre 2018 16:43


Nouveau commentaire :