Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

TRAVAIL POUR LE 24 OCTOBRE 2014


Christiane LATRAICHE / LES PROGRES COLLECTIFS DU MILIEU DIVIN
1)Dieu nous a créés libres

Il doit donc donner la possibilité de créer par notre refus un lieu sans lui : L’ENFER ,LE NEANT.
Dieu n’a pas créé Satan méchant . Satan comme toutes les créatures a été crée libre, libre d’aimer son Créateur ou de se rebeller. La rébellion de Satan est la meilleure preuve de notre liberté. Le but de Dieu est l’union de ses créatures avec lui .Satan cherche donc à briser cette possible union non seulement avec Dieu mais entre nous (Adam et Eve). Satan nous pousse vers l’individualisme afin que nous ne soyons plus en relation les uns avec les autres ; le Milieu Divin étant chacun en particulier avec sa propre personnalité pour construire et rejoindre le Milieu Divin Universel.

La Bible révèle qu’un être spirituel puissant , Satan, est fortement impliqué dans les différents maux qui tourmentent les êtres humains. Les Ecritures décrivent la nature de Satan , ses buts ,ses méthodes :
-Dieu créa l’être que l’on Appelle Satan .Il le créa parfait en beauté et en sagesse(Ezéchiel ch 28),
-Mais cet être puissant permit à la vanité d’envahir ses pensées et il voulut prendre la place de Dieu dans l’univers (Esaïe Ch 14).
-Satan commença à agir contre le milieu divin, sa nature destructrice et séductrice est opposée à la nature de Dieu. Dans la Bible Satan est décrit comme étant celui qui rôde comme un lion rugissant, Satan cherche à détruire les individus , à détourner l’Eglise de sa mission Divine. Il est capable d’influencer nos pensées, nos actes, nos réactions .
-Le disciple Paul citait : « Afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous , car nous n’ignorons pas ses desseins » (Aux Corinthiens Ch 2 ,11)
-Selon Paul VI : « Quiconque n’admet pas l’existence du démon ou la considère comme un phénomène indépendant , ou bien encore la définit comme une pseudo réalité ,une personnification conceptuelle et fantastique des origines inconnues de nos maladies transgresse, l’enseignement biblique et ecclésiastique ».
Satan, ange sublime à l’origine, ne doit sa malignité qu’à lui-même et à son libre choix du mal. Il s’oppose au salut , à la vie éternelle. Son but est de séparer les êtres humains de leur relation d’amour et de confiance en Dieu ( d’où les doutes , les questions que nous nous posons) afin qu’ils soient voués à l’enfer : solitude éternelle ,absence d’amour pour l’éternité . Le Démon est cette haine personnifiée contraire de l’amour en Dieu.

2)Comment les non croyants peuvent ils appréhender le démon ?

-Rousseau donne une explication dans « l’Emile » : « Ne cherche plus l’auteur du mal , cet auteur c’est toi-même. Il n’existe point d’autre mal que celui que tu fais ou que tu soufres , l’un et l’autre te viennent de toi et du choix que tu fais . »
Cela pourrait expliquer Dieu pour des non croyants. Dieu étant le bon sens de la vie : faire confiance à sa conscience et ne pas aller contre elle .
-Comment reconnaître quand Satan essaye de nous influencer ? par la séduction.
-Satan est l’accusateur des frères , répand des rumeurs : La Bible : « L’homme pervers excite les querelles et le rapporteur divise les amis . »
-Satan répand des mensonges : Jean (ch :8 )
-Satan méprise l’autorité et agit avec arrogance (Esaïe 14)
-La puissance du verbe est telle, que des hommes peuvent entrainer des foules , et asservir des âmes .
-Il est possible d’éviter les problèmes que Satan cherche à provoquer , par la vigilance et le discernement (Mathieu :ch 4 ) .

La vérité n’est pas absolue mais doit être comprise comme une relation avec le Christ et un chemin permanent.
« Le damné n’est pas exclu du Plérôme mais de sa face lumineuse et de la béatification. Il le perd mais il n’est pas perdu pour lui. L’enfer par son existence ne détruit rien, ne gâte rien dans le Milieu Divin. »

3)Qu’est ce que l’enfer ?

Possibilité de refuser Dieu et son Amour. Ce rejet de l’amour nous plonge dans la souffrance . L’enfer existe sur terre . !
L’enfer est donc ma liberté , une liberté qui nous est offerte . Si l’enfer n’existait pas nous serions obligés d’être avec Dieu au Paradis même si nous le rejetions . Dans l’enfant prodigue, Jésus insiste sur l’immensité de cette liberté. Comment un Dieu d’amour pourrait-il nous imposer sa présence si nous la refusons ?

b[4)De quel enfer s’agit-il dans un monde en pleine évolution ?

Selon le Pape François « l’Eglise ne croit plus en un véritable enfer où les gens souffrent. Cette doctrine est incompatible avec l’amour infini de Dieu . Dieu n’est pas un juge mais un ami . Dieu ne cherche pas à condamner mais seulement à embrasser . Comme la fable d’Adam et Eve nous voyons l’enfer comme dispositif littéraire . L’Enfer est simplement une métaphore de l’âme isolée qui comme toutes les âmes seront finalement unies dans l’amour de Dieu » .

 

Dimanche 26 Octobre 2014 20:51