Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






d'après le chapitre "La Pensée" du PHENOMENE HUMAIN


Christiane Latraiche / LA  PENSEE
Teilhard parle souvent de conscience dans ses écrits et particulièrement dans ce chapitre .

« Pour que tous soient UN comme vous mon père, vous êtes en moi et moi en vous , pour que eux aussi ils soient un en vous afin que le monde croie que vous m’avez envoyé . »(St Jean)
L’Esprit Saint est lieu de convergence spirituelle entre Dieu et nous. Un tel dialogue n’est pas humain , un impératif domine la volonté de Dieu dans sa propre trinité .
Teilhard invite à intensifier le courant de prière. Cette prière commune alimentée par la parole de Dieu est une source inépuisable où les chrétiens de toutes confessions peuvent venir se désaltérer ensemble dans le respect et l’amour mutuels; chacun conservant son identité propre tout en respectant celle des autres

La conscience : Le sens psychologique est la connaissance ,l’intuition ou le sentiment qu’un sujet possède de lui-même de ses états et de ses actes . Le sens moral est la capacité de formuler des jugements moraux sur le bien et le mal .

Par la conscience le monde devient objet de connaissance et de réflexion . Elle permet à l’homme de répondre de ce qu’il est . Ceci l’élève au dessus de l’animal . « L’ animal sait bien entendre ,mais il ne sait pas qu’il sait. »
Qui dit conscience dit toute remise en question des perceptions , des opinions et des jugements. Le doute a pour but d’aboutir à la découverte d’une vérité fondatrice indubitable et certaine à partir de laquelle la science et la connaissance pourraient être refondées .
Les sens peuvent être trompeurs ,les pensées aussi ,comme celles qui ne procèdent pas de l’expérience et sont dans notre esprit . Mais il faut bien qu’un être les y ai mises . Douter de ces vérités , c’est donc nécessairement poser l’hypothèse de l’existence de Dieu . Pour douter il faut penser et pour penser il faut être soi. Kant présente la conscience comme une fonction nécessaire de la pensée mais ne donne pas la connaissance de ce que nous sommes .
Chez Bergson la conscience est une chose concrète c’est à dire une réalité dont nous faisons l’expérience à chaque instant, elle accompagne chacune de nos perceptions et chacun de nos actes .La conscience est le lieu dans lequel les évènements s’impriment. Etre conscient signifie être capable d’effectuer le lien entre un évènement présent et un évènement passé Elle est aussi tension vers l’avenir et relation au monde .
Bergson dit « La conscience est la puissance de choix . »

Pour Teilhard : « La conscience n’étant rien moins à son tour ,nous le savons maintenant que la substance et le sang de la vie en évolution . »
 

Samedi 26 Mai 2018 09:26


Nouveau commentaire :