Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Chapitre 14 "L'AVENIR DE L'HOMME" pour réunion de septembre 2011



Notre monde par nature en mouvement, se construit, se défait, se transforme;
Des actes, des situations, font comme une marque dans le vécu d'une nation, d'une société.
Alors, regardons, faisons un arrêt sur image, découvrons notre nouvel espace-temps.

Vraiment, il n'est plus comme avant. des humains, et en grand nombre, ont changé et changent à chaque instant de la vie,...et moi aussi j'ai changé et je change, (en positif ou en négatif) et de toute façon différent d'avant.
Mais, que s'est-il donc passé qui une nouvelle fois a remué notre Terre? Regard sur notre planète; Vision satellitaire sur ce que l'on a appelé le Nouveau Monde, puis zoom sur l'Amérique du Nord. Ensuite, soyons plus précis; regard sur une ville, New York; un quartier, Manhattan; Enfin, un lieu, Ground Zero, là où étaient les Tours Jumelles...
Chacun sait que ce mois-ci a eu lieu le dixième anniversaire de la commémoration;
Le 11 septembre 2001, plusieurs milliers de personnes mourraient en quelques instants. Stupéfaction, tragédie insoutenable, impacte planétaire et toujours intensément présent aujourd'hui.

Quelle coïncidence, je préfère synchronicité, avec le thème de réflexion de ce mois !
Il y a des mouvements, des accélérations de l'Histoire qui font que in fine, dans les plus noirs des désespoirs une brillance nait, puis dix, puis cent...
Et l'intensité grandit et rien ne la fera diminuer: l'amour malgré tout, plus fort que la haine.
J'ai en mémoire le témoignage d'une mère qui y a perdu son fils; et combien sont-ils, ceux qui y ont laissé l'être cher!
Cette femme martèle qu'elle ne veut pas sombrer dans la haine bien que à jamais dans la douleur.
En elle surement, ironie de la mémoire ou rédemption de l'âme, nait le pardon que par pudeur elle ne nommera pas.
Et nombre de personnes sont dans cette réflexion et par leur présence lumineuse me rendent heureux à en pleurer, partie bien réelle que je suis de cette humanité. Que de courage et de dignité vus, instantané de l'information qui forcent le respect et invitent à la communion.
Teilhard disait en 1947: « ...C'est sur la valeur plus ou moins centrale et organique reconnue au Phénomène social qu'est en train de se re-compter et de se re-grouper autour de nous l'Humanité... ...un flot de sève humaine remontant jusqu'au coeur de la foi chrétienne »
Il est des moments dans l'Histoire où il faut regarder et s'imprégner du temps nouveau.
Optimisme non fondé, démesuré, diront certains ; d'autres y jugeront une interprétation facile et primaire mais lorsque je vois des actions ou des attitudes si belles dans leur plus simple authenticité, sens naturel de la Terre, ne dois- je pas en être heureux, et le dire?
Teilhard parle par ailleurs « d'intuition, c'est à dire une sorte de choix... »

Alors, la réelle conscience de faire partie de tous ceux, passés, présents, et aussi avenir, découle naturellement de ma vision de l'autre si je veux bien prendre cette option que l'on appelle Corps Mystique; Mais je crois que pour aujourd'hui d'autres mots deviennent superflus.

Vendredi 16 Septembre 2011 13:28