Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie
Sujet difficile parce qu’il fait appel à la compréhension de la Vie ; sujet osé parce que la vie est état et aussi sujet unique parce que la Vie est finalité.

De la matière primordiale à l’homme que de changements se sont produits. Il y a eu des arrangements dus aux états de matières présentées que l’on pourrait appeler hasards, des opportunités obligées parce que uniques dans leur possible devenir, ou des conclusions évidentes fins logiques d’un processus dans sa normalité. Toutes ces situations dans l’espace et le temps sont les bases dynamiques de l’Evolution.
Matière et Vie sont présentes, ne peuvent être dissociées ; le père nous en fait une démonstration magistrale ; plutôt que d’opposer les partisans de la matière « brute » aux fixistes créationnistes, il fait avancer l’ensemble en une relation montante de nouveaux devenirs ; les deux sont là dans toute leur grandeur et leur simplicité ;
Leur grandeur : « Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »(Matt.26,42) était-il murmuré il y a quelque deux milles ans devant la vision du chemin à parcourir, et après lui combien de médecins des âmes ne peuvent pas rire devant la réalité mais qui pour rien au monde ne veulent abandonner même si parfois ils sont découragés…
Leur simplicité : étonnement et sourire de l’enfant de quelques mois, héritier à la suite de tant d’humains, parmi et à leur suite.

La Vie-Matière, trésor de complexes nouveaux et toujours plus aboutis, est donc pleine de diversités, avec ses composantes actuelles ses acquits du passé ; mouvement constant, toujours plus de matière amorisée.

A la fin de notre chapitre « l’analyse de la Vie » quelques écrits encore, m’ont parus importants.
Il y est dit page 144 : « Au cours d’une phase ultérieure, c’est à dire à partir de l’homme, les noyaux psychiques se trouvent assez centrés pour pouvoir rentrer en contact et communication directe, c’est à dire de conscience à conscience, une nouvelle sphère de complexité et une nouvelle forme d’énergie font leur entrée dans la nature :
1) la sphère des arrangements et associations syn- psychiques (groupements d’âmes)
2) et pour gouverner ce réseau immanent d’opérations « inter-centriques »,l’énergie spirituelle c’est à dire énergie de sympathie et d’attrait… ,avec intensification croissante jusqu’à organisation totale de la fraction « centrifiée » du Monde dans l’unité du foyer Oméga… »

Par ces dernières conclusions on ne peut qu’admettre la nature riche et unique de l’être humain et aussi sa très réelle et constante responsabilité. Il devient hors de propos de parler de Dieu ou du Tout Puissant; tous ces rougeoiements, toujours plus intenses et à chaque instant de l’homme, ne peuvent que me dire tout le dérisoir du moi et en même temps son originalité et sa « déicité ».Oméga est présent là ou le vide est réalisé.
Maître Eckart l’a vécu, Jean de la Croix également, et combien d’autres

Samedi 28 Mars 2009 13:22