Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Chapitre 16 de "Comment je crois", tome-10, Editions du Seuil


Avec ce texte Teilhard de Chardin revient sur le rapport qu’il avait envoyé à Rome en 1948 :’’Le cœur du problème ‘’.Il y redit sa foi en l’humanité ‘’montant irrésistiblement par toutes les voies de la pensée et de l’action …vers un Dieu évolutif de l’En – Avant, Dieu de l’évolution ‘’ en opposition au Dieu traditionnel de la révélation (page 258).
Il faut, dit-il, que l’Eglise prenne en compte ces remarques sinon son pouvoir de séduction et de conversion ne pourra que décroître .
Partout, observe- t‘il ,se crée un humanisme de mouvement et il devient nécessaire désormais de donner au monde ,en évolution permanente, un nouveau sens à la Croix .
Il écrit ’Par naissance et à jamais , le Christianisme est voué à la Croix ,dominé par le sens de la Croix .Il ne peut rester lui-même qu’en s’identifiant toujours plus intensément à l’essence de la Croix.’’(page 257) ‘
Teilhard propose de regarder la Croix d’un œil nouveau ; non plus comme la Croix sacrificielle et rédemptrice traditionnelle , supplice du Christ rendu nécessaire pour le rachat de l’humanité plongée dans le péché, Croix symbole d’abandon et de faiblesse …mais comme une Croix symbole de victoire sur la mort.
La crucifixion nous choque par sa barbarie .Elle était à l’époque réservée aux esclaves et aux malfaiteurs et voleurs n’ayant pas la citoyenneté romaine .
Pourquoi Dieu a-t’il permis que son fils soit traité de façon aussi infamante ? Question à l’esprit de tout homme méditant devant la Croix .
Celle-ci s’est imposée aux chrétiens au détriment du symbole du poisson .Jusqu’au VIIème siècle elle signifiait la victoire sur la mort et ne portait pas la figure du Christ souffrant .Puis à partir de cette époque et particulièrement aux XIIème et XIIIème cette représentation s’est répandue avec les franciscains .
Or la mort de JESUS qui apparait comme un scandale ne peut être comprise que si elle détachée de sa vie,non pas une vie qui s’achève dramatiquement mais une vie qui triomphe de la mort avec la résurrection.
Qu’est-ce que la Croix ? Elle se présente comme la rencontre de deux axes :
- un axe horizontal symbole de l’épanouissement de l’être humain .
- un axe vertical symbole de la transcendance .
Teilhard se réjouit de cette représentation .Elle regroupe les énergies radiales et tangentielles dont il parle dans ‘’Le phénomène humain ‘’.Il écrit page 258 ‘’Désormais la Croix doit briller à nos yeux ,non plus seulement comme purificatrice mais comme motrice ,(matrice) ,où se synthétiseront les deux composantes de l’Avenir l’En –avant et l’En-haut .’’
Il faut ajouter à la notion d’expiation celle de participation en pleine conscience de l’humanité dont le travail est indispensable à sa réussite (page 260)et si l’on y prend garde ‘’porter les péchés du monde n’est-ce pas traduit en terme de cosmogenèse porter le poids du monde en état d’évolution ?’’.
La Croix devient alors le symbole dynamique et complet d’un Univers en état de marche en – avant vers un monde nouveau.





Lundi 27 Janvier 2014 07:57