Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Galerie

Extrait de l'activation de l'énergie



Dernièrement, une amie me parlait de sa mère en se demandant ce qui, à plus de quatre vingt dix ans, la motivait encore à se lever le matin alors qu'elle a d'énormes difficultés à marcher et ne fait presque rien de sa journée à cause de sa vue faible et de sa mémoire défaillante.
Tout le monde a dû, un jour ou l'autre, se poser la même question après avoir vu un reportage sur la vie des peuplades les plus pauvres de ce que nous appelons pudiquement le tiers monde.
Qu'est-ce qui motive les jeunes issus de ces milieux sachant que ni la culture ni le savoir faire ne sont à leur portée ?
La première phrase du texte de TDC nous mets sur la piste : "par goût de vivre … j'entends ici ….cette disposition psychique, à la fois intellectuelle et affective, en vertu de laquelle la vie …. nous paraissent, dans l'ensemble, lumineux, intéressants, savoureux".
Je laisserai de coté le terme "intellectuelle" pour ne retenir que "affective" parce que je pense que c'est là que nous allons comprendre ce qui motive la grand'mère de quatre vingt dix ans et les jeunes du tiers monde.
Je vais emprunter à TDC un passage du texte "l'éternel Féminin" extrait des "Écrits du Temps de la Guerre" pages 279 à 291 des éditions du Seuil:
"l'Homme ….pensait ne trouver près de lui qu'une compagne : et il s'aperçoit qu'en moi (l'éternel féminin) il touche la grande Force secrète, la mystérieuse Latence, venue sous cette forme pour l'entraîner."
La grande force secrète, la mystérieuse latence est le féminin.
C'est la part féminine qui est en chacun d'entre nous, hommes ou femmes.
C'est le moteur qui donne à chacun ce que TDC appelle la "primordiale détermination à survivre et à super-vivre".
De là découlent bien sûr de nombreuses motivations qui peuvent paraître éclectiques, de la survie de l'espèce humaine à l'énergie d'évolution spirituelle il y a une multitudes de pistes à étudier.
Mais rien de tout cela n'aurait subsisté sans la "force de condensation et de concentration" répandue dans le Multiple initial. (voir début du texte sur l'éternel Féminin).
"Tout dans l'Univers, se fait par union et fécondation" (idem).
Alors comment comprendre que TDC ait pu écrire en 1918 le texte précité sur l'éternel Féminin et en 1950, soit 30 années plus tard "le goût de vivre" dans lequel il semble craindre que l'Homme puisse faire un jour "la grève de la Vie" ?
En 1918, TDC sort à peine de quatre années de guerre durant lesquelles il a été confronté aux atrocités des tranchées. Il a 37 ans, âge où les fonctions vitales autant masculines que féminines sont pleinement actives. Il est sur le point de prononcer ses vœux solennels. Il a déjà compris qu'il était possible de réunir en un seul être qu'il soit homme ou femme le masculin et le féminin, il peut donc faire serment de chasteté.
En 1950, il a 67 ans …….
Pierre Boudignon écrit au sujet du prochain départ de TDC pour l'Afrique du Sud "il allait avoir soixante-dix ans et l'attrait de l'Afrique du Sud ne pouvait être celui qu'avait exercé l'Orient vingt-cinq ans auparavant …."
TDC aurait-il occulté le féminin qui est en lui ?
Au point de ne croire qu'en la "convergence générale des religions" pour redonner à l'Homme le goût de vivre ? peut-être, mais cela s'appellerait de la déformation professionnelle …..
Je préfère conclure par la dernière phrase de l'Eternel Féminin " Et à ce moment vous admirez que, dans les longs plis de mes charmes, se déroule, toujours vivante, la série des attractions successivement traversées qui, depuis les confins du Néant, ont fait accourir et se rassembler les éléments de l'Esprit, par amour."
A l'occasion de la mort de Jean Ferrat nous avons tous entendus dernièrement encore la phrase d'Aragon "la femme est l'avenir de l'homme" …….. ne nous méprenons pas, ce n'est pas la femme, c'est le féminin qui conservera à l'Homme le goût de vivre.












Samedi 27 Mars 2010 12:29