Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin

Recherche






Pour comprendre le passage de l'œuvre de PTDC étudié aujourd'hui, j'ai souhaité retrouver le contexte dans lequel le texte a été écrit.

Le 09/01/1949 :
PTDC « discute devant un groupe de prêtres-savants » de ce qu'il appelle « le nouveau cas de Galilée », c'est-à-dire la question de savoir si « l'Humanité avance encore (non pas dans l'espace mais en conscience) »

Le 31/01/49 :
Le supérieur de PTDC lui écrit « … la diffusion clandestine de vos opuscules vous a fait un grand tort …. courageusement et strictement, rentrez dans le domaine scientifique et essayez de servir de votre mieux l'Église. Votre tendance, souvent inconsciente, à sortir de ce terrain ne peut que vous attirer les pires ennuis, sans compter le dommage pour les âmes »

Le 08/02/49 :
PTDC écrit à Rhoda : « et, pour finir, on me demande une fois de plus de m'en tenir à des sujets purement scientifiques, ce qui, naturellement, est impossible psychologiquement »
…. « à dire vrai, le point faible de ma position actuellement, c'est que je ne vois pas comment disparaître pour quelques mois, comme je faisais autrefois avec la Chine. L'Amérique pourrait être ma planche de salut mais quand, et pour faire quoi ? …. »

Durant cette période il écrivait donc, exactement le 26/01/49, le texte que nous retrouvons pages 189 à 202 de l'Activation de l'énergie.

Le tout premier paragraphe de ce texte retrace parfaitement la situation psychique de son auteur.
Teilhard commence donc en précisant que la « peur existentielle » objet de son écrit n'est pas « celle d'un individu humain particulièrement timide, en face de risques matériels ou sociaux qui s'annoncent pour lui dans l'existence », pourtant, comment ne pas faire le rapprochement avec sa propre situation vis à vis de sa « famille », l'Église, qui le rejette ?
Teilhard poursuit en précisant que son propos est lié à une angoisse « cosmique » et « biologique ».
Il développera ensuite la « montée de la Peur » en « Peur devant la Matière » et « Peur devant l'Humain ».
A soixante sept ans, voilà le père « réprimandé comme un collégien l'est pour son comportement dissipé » écrit Patrice Bourdignon.
Que faire quand on a conscience, comme lui, d'appartenir à un collectif de pensée universelle ?
Analyser …. disséquer …..
Les résultats des recherches astronomiques qui ont étendues les limites de notre environnement bien au delà de celles estimées jusqu'alors, l'avancée de la psychologie qui a permit de distinguer l'inné de l'acquis et a pu faire croire à un déterminisme inéluctable ….
La poussée démographique qui semble noyer l'individu dans sa masse ….
Autant de facteurs d'angoisse pour l'Homme.

Teilhard fait sa propre analyse et la livre à ses lecteurs comme modèle de l'Humanité.
On peut noter, à ce stade de notre étude, qu'au cours de ce printemps 1949 PTDC développera une pleurésie qui, comme chacun sait est une inflammation de la plèvre, membrane qui entoure le poumon. Méditons sur cet extrait de la page 193 : « l'Univers nous emprisonne …. impression de confinement et d'étouffement, …. il fait mine, à chaque instant, de nous envahir pour nous désagréger, par le dedans »

Mais, heureusement, Teilhard est optimiste par nature. Est-ce un heureux pré-conditionnement ?
Il est aussi profondément attaché au Christ et à l'Église, « phylum » du Christ.
Il va réussir à trouver la parade à cette angoisse existentielle.
Puisque nous existons, c'est que nous devons être !
Il nous parle de rendre le cosmos « respirable », encore une allusion à la pathologie dont il est victime à ce moment là !
Et voilà qu'il invente un personnage, comme dans un roman, un mineur « dans une galerie étroite, bouchée, peut-être, avec toute la roche pesant sur lui …. » la roche ? L'Église, pesante ? contraignante ?
« mais le mineur …. aperçoit un rai de lumière au-dessus de sa tête …. etc …. »
voilà Teilhard qui reprend confiance, qui sort de son problème, qui, grâce à sa foi en l'Homme écrit « nous sommes enfin sortis du labyrinthe. Nous avons échappé à l'angoisse. Nous sommes libérés. »



Samedi 19 Septembre 2009 15:34