Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






selon le chapitre du PHENOMENE HUMAIN de Teilhard de Chardin


Marcel COMBY / Le déploiement de la noosphère / Les dernières avancées en paléontologie
L’histoire de la paléontologie a débuté par la curiosité que les hommes ont éprouvée lors de la découverte de fossiles pétrifiés dans le sol. Cela date de l’Antiquité. Cependant la paléontologie dans le sens moderne, basée sur des méthodes scientifiques, n’a connu un véritable essor qu’à partir du début du XIXe siècle. La prise de conscience de la nécessité de cette discipline nouvellement baptisée « paléontologie » en 1822 s'est produite progressivement et conjointement avec l'avènement de la théorie de l'évolution des espèces (se rapporter à Lamarck et Darwin). Puis à l'époque où la paléontologie française n'était encore qu'une science annexe de la géologie, le Père Teilhard de Chardin lui apporta une dimension nouvelle et une méthode d'étude révolutionnaire par son aspect évolutionniste. Pour lui en effet, le mot évolution n'était pas seulement un terme biologique, mais également une méthode historique d'étude des êtres vivants. C'était, en d'autres mots, retracer l'histoire de la vie. En outre, pour Teilhard, l’apparition de l’homme marque la naissance de la Noosphère. Mais depuis Teilhard, s’est écoulé un temps durant lequel les scientifiques ont mis leur savoir au service de la recherche en paléontologie.
Lundi 19 Mars 2018 09:00

« le phénomène humain », La naissance de la pensée


Marcel Comby / La pensée
Toutes nos pensées créent ce qui est notre réalité d’être humain et contrôlent notre univers mental. Elles accompagnent le regard de notre esprit.
 
     Dans son livre : Le Phénomène Humain (Chapitre  p 179) Pierre Teilhard de Chardin aborde l’étape la plus spectaculaire de l’Evolution, à savoir la naissance de la pensée. D’abord, ce qu’il considère comme un paradoxe, est le fait que d’une part l’être humain diffère morphologiquement  très peu de l’animal et que, d’autre part, le même être humain est né d’une véritable métamorphose dans le chemin déjà vertigineux emprunté par les sphères mouvantes de la Vie. En fait, selon Teilhard, le Pas de la Réflexion est le pouvoir acquis par une conscience de se replier sur soi et de prendre possession d’elle-même de sorte que la connaissance de l’environnement est doublée de la connaissance de sa propre faculté de connaitre. Les conséquences en sont immenses : c’est un autre monde qui naît écrit Teilhard. On peut donc parler de l’apparition  d’un Univers de la Pensée ! A ce stade de l’Evolution, la Vie s’est comme transformée en profondeur.
 
Mercredi 14 Mars 2018 10:50